Actualité-
12.04.2017
Biodiversité : les nouveaux lauréats

Conscient des enjeux environnementaux que représente son activité, RTE continue son action en faveur de la biodiversité. Chaque année, les conventions de partenariats signées avec la Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels (FCEN) et la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France (FPNRF) prévoient l’organisation d’un appel à projets.

Réalisé en novembre 2016, les projets candidats furent évalués sur leurs objectifs, mais également sur le contexte écologique, socio-économique et sur leur estimation budgétaire. Nos partenaires experts de la nature, comme la FCEN et la FPNRF s’investissent ainsi en organisant l’appel à projets. Cet événement a pour but de soutenir des projets de préservation de la biodiversité sous l’emprise de lignes aériennes ou postes.

Projets retenus pour les  Parcs Naturels Régionaux

Restauration d’une lande et des lisières forestières sous les lignes électriques du Rain des chênes par le parc Ballons des Vosges : situé dans un cœur de nature, abritant des espèces rares telles que le Grand Tétras, ce site mêle diversité naturelle et culturelle héritée d’une longue tradition d'agropastoralisme (= interdépendance entre les éleveurs, leurs troupeaux et les milieux exploités). Les actions menées par le parc naturel régional permettront de restaurer et installer un pâturage sur près de six hectares et de créer une lisière étagée entre les espaces pâturés et la forêt.

Aménagement et gestion écologique du poste du col de la Perche par le parc Pyrénées Catalanes : ce site, intégré dans la trame verte et bleue locale, abrite de nombreuses espèces patrimoniales d’oiseaux et libellules. Le poste mènera des actions variées : creusement d’une mare, création d’abris pour la faune, ouverture de milieu et aménagements paysagers.

 

Projet retenu pour les Conservatoires d’espaces naturels

Restauration du marais du Biollay par le conservatoire Haute-Savoie (Asters) : une faune et une flore remarquables habitent ce marais, notamment une orchidée menacée d’extinction. Ce marais pourrait également, dans de bonnes conditions de gestion, abriter des azurés, petits papillons bleutés. Après des actions de dessouchages de saules et débroussaillage de plantes invasives, le conservatoire prévoit la mise en place d’une fauche tardive par un agriculteur local.

Retour sur la collaboration engagée il y a 4 ans avec la Fédération des conservatoires d’espaces naturels (FCEN)

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

13.10.2017
En 2013, une liaison souterraine de 63 000 Volts a été réalisée sur une distance de 26 km en région Haut-de-France. Traversant des champs de culture...
06.10.2017
Après trois années de coopération réussie, RTE et FNH (Fondation créée par Nicolas Hulot) signent une nouvelle convention de mécénat pour la période...
04.10.2017
C’est un tout nouveau type de pylône qui a été installé en Lozère début septembre ! Conçu en fibre de verre, ce nouveau modèle en provenance du...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :