Actualité-
01.09.2017
Comment les pylônes tiennent-ils debout ?

Pour soutenir les câbles électriques, résister aux aléas climatiques, transporter l’électricité… les pylônes du réseau de transport d'électricité doivent être solidement ancrés dans le sol ! C’est le rôle des fondations. Ce sont elles qui assurent la transmission et la répartition des charges dans le sol. De cet ancrage dépend la stabilité physique et mécanique des installations. Alors avec un rôle pareil, pas question de choisir sa fondation à la légère ! Zoom sur les dessous de nos pylônes…

Définir la nature du sol pour mieux s’y ancrer

À chaque renforcement ou création de ligne aérienne, une étude de sol est réalisée pour déterminer le type de fondation adéquat. Pour ce faire, des essais et des prélèvements sont effectués directement dans le sol avant d’être envoyés en laboratoire pour analyses. Cela permet de déterminer précisément la nature du sol (argileux, sableux, rocheux…), de connaitre sa densité et ou encore sa composition (présence d’eau par exemple). A la suite de cette étude, RTE choisit la solution de fondation répondant au mieux aux contraintes de stabilité du réseau.

Adopter la bonne fondation

Il existe deux principaux types de fondation. Lorsque la stabilité est optimale, ce sont des fondations superficielles qui sont utilisées. Elles sont réalisées en béton et enterrées entre 2 et 3 mètres de profondeur, elles ressemblent étrangement à un champignon inversé. Sur le réseau, près de 80% des pylônes sont soutenus par ce type de fondation.

En revanche, lorsque la résistance de la couche superficielle du sol n’est pas suffisante et ne permet pas une fixation solide, l’ancrage des fondations doit se faire plus en profondeur. Cette fois-ci, ce sont des pieux ou des micro pieux (pieux de plus petits diamètres) en béton armé ou en acier, qui soutiennent les pylônes. Ces pieux sont généralement placés entre 5 à 10 mètres de profondeur. Lorsque le sol est de très mauvaise qualité, ils sont parfois ancrés à plus de 20 mètres. Car nous l’avons tous remarqué, en enfonçant un peu plus notre parasol dans le sable, il devient plus stable et plus résistant !

Un renforcement des infrastructures au quotidien

Sur le réseau, la question du choix des fondations ne se pose pas uniquement lors des créations de nouvelles lignes, d’autres situations peuvent imposer un renforcement des fondations existantes. Par exemple lorsque l’on augmente les charges soutenues par les pylônes en ajoutant des nouveaux dispositifs. Depuis 2002, RTE s’est engagé à consolider et renforcer les fondations des pylônes existants afin de résister aux phénomènes climatiques extrêmes.

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :