Actualité-
04.07.2017
De l’électricité Franco-irlandaise !

Le projet CELTIC est un projet d’interconnexion électrique qui devrait relier, en 2026, la Bretagne au sud de l’Irlande. Partons à la découverte de cette nouvelle interconnexion. 

Irlande : un pays exportateur et importateur d’électricité

L’Irlande constitue un système électrique insulaire, relié au seul système électrique du Royaume-Uni par deux interconnexions électriques. Ce pays celte bénéficie aussi, et surtout, d’un fort potentiel de développement de l’énergie éolienne. Cette ressource abondante, notamment sur la façade atlantique de l’île (la plus exposée aux vents), pourrait également bénéficier à d'autres pays, comme la France.

 

Mais réciproquement, lors de périodes moins ventées, l’Irlande a intérêt à compléter son approvisionnement en important de l’électricité de notre pays.

RTE et EirGrid, le gestionnaire de réseau irlandais, mènent des études depuis 2012 pour réaliser une interconnexion entre la France et l’Irlande, dont le coût est évalué à 1 milliard d’euros.

 

 

Analyse de faisabilité technique et économique du projet Celtic

Une première phase d’analyse menée entre 2014 et 2016 a confirmé la faisabilité technique du projet.

 

Les équipes de RTE et d’EirGrid vont étudier la rentabilité économique du projet sur laquelle les régulateurs des deux pays son appelés à se prononcer.

 

 

Un projet soutenu par la Commission Européenne

Pour accompagner le projet, la Commission européenne a attribué une subvention de 4 millions d'euros partagé entre RTE et EirGrid. Cette subvention permettra de :

- Préparer un dossier économique pour que les régulateurs puissent évaluer la rentabilité du projet et trouver un accord sur son financement, tout en préservant l’intérêt des consommateurs.

- Réaliser des études en mer permettant d’affiner le tracé de la liaison sous-marine aux abords des côtes française et irlandaise.

 

- Communiquer auprès des différentes parties prenantes (élus, services de l’Etat,…) pour préparer la concertation sur le projet.

- Organiser la gouvernance du projet dans le cadre d’une filiale commune RTE/Eirgrid qui sera chargée de piloter les phases de développement et de construction.

 

- Pour en savoir plus -

 

Comment maintenir l'équilibre électrique à l'échelle de l'Europe ?

Comment maintenir l’équilibre entre ceux qui consomment plus qu’ils ne produisent et vice versa ? Quelle solidarité électrique entre les territoires et avec l’Europe ? Comment utiliser au mieux les différentes sources d’énergie en utilisant les énergies renouvelables lorsqu’elles sont disponibles ? Découvrez comment sont exploitées les complémentarités entre les pays et les régions...

 

 

 

 

1 Commentaires

Du cuivre, du cuivre, des milliers de kilomètres de cuivre... Dire que les énergies "renouvelables" ont été longtemps présentées comme énergies de proximité; certains le croient encore (ce n'est toutefois pas impossible).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :