Actualité-
23.11.2015
Des aménagements pour papillons sous les lignes électriques de la côte basque

Du côté de Bayonne, un papillon est depuis de nombreuses années, particulièrement observé. Il s’agit de l’Azuré des Mouillères, un papillon de jour protégé inscrit sur la liste rouge des espèces menacées et protégées en France qui évolue dans les landes humides. L’urbanisation et le changement des pratiques agricoles l’ont positionné dans une situation fragile. Un appel à projet lancé par RTE va permettre aux acteurs locaux de prolonger les actions de conservation, voire de développer ses populations

RTE et le Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN) Aquitaine lancent un projet de protection d’une espèce protégée : l’Azuré des Mouillères. Enquête.

 

Depuis 2005, le CEN Aquitaine s’intéresse de près à la situation de cette espèce. En 2010, un vaste programme d’étude de ce papillon a même été lancé par le CEN à l’échelle de la région Aquitaine pour mieux le connaître et mieux le protéger avec le programme Connaissance et conservation de 5 espèces de papillons menacées des zones humides en Aquitaine. La collaboration avec RTE commence en 2008, avec la mise en place d’une gestion pour favoriser le développement de ce papillon en Gironde. Et se poursuit en 2014, lorsque RTE et la fédération des CEN lancent un appel à projet pour mener en coopération avec des acteurs du terrain, des actions concrètes en faveur de la préservation ou du développement de la biodiversité. Le CEN y voit alors, une véritable opportunité pour poursuivre la protection de ce papillon sur la côte basque.

« Aujourd’hui, bien que préservées par le CEN et la municipalité de Mouguerre, les populations d’Azuré des Mouillères sont isolées sur les sites de la Croix de Mouguerre et d’Elorrimendi (sur les hauteurs de Bayonne) et sur de multiples petites stations le long de la côte basque. En créant un corridor et en recréant un milieu favorable à ces papillons, nous leur permettrons de se déplacer et de reconnecter les populations existantes entre elles », explique Tangui Le Moal, en charge du projet au CEN Aquitaine.

C’est donc tout l’objectif de ce programme de restauration qui va être lancé en l’été prochain en partenariat avec RTE. Il concernera plusieurs tronçons de 9 lignes électriques de la côte basque. Mais attention, la tâche ne sera pas aisée car c’est un papillon exigeant comme nous l’explique Nicolas Déjean, chargé de mission au CEN Aquitaine : « L’Azuré des Mouillères ne pond que sur un seul type de plante, la gentiane des marais, dont la chenille se nourrit de la fleur. À la fin de l’été, la chenille se laisse prendre en charge par des fourmis qui vont la nourrir au sein de la fourmilière toute l’année. Ce n’est qu’une fois devenu adulte, au début de l’été suivant, que l’Azuré des mouillères sortira de la fourmilière et un nouveau cycle débutera ».

Alors avec toutes ces conditions, les actions à mener sur le terrain sont nombreuses. Cela commencera par un état des lieux précis et un diagnostic de chacun des tronçons. Les équipes du CEN et de RTE travailleront ensemble pour déterminer les meilleures pratiques de gestion de la biodiversité sous les lignes électriques, avant de les mettre en œuvre.

Un papillon qui sera donc suivi de près pendant 5 ans, par les experts du CEN Aquitaine tout comme les effets de ces nouvelles modalités de gestion.

"En créant un corridor et en recréant un milieu favorable à ces papillons, nous leur permettrons de se déplacer et de reconnecter les populations existantes entre elles"

L’Azuré des Mouillères

 

Le saviez-vous ?

Ce projet s’inscrit dans la convention cadre signée en 2013 entre la Fédération des conservatoires d’espaces naturels et RTE qui prévoit d’organiser chaque année, un appel à projets pour soutenir 2 projets de préservation ou de développement de la biodiversité.

 

.

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

23.06.2017
Mieux intégrer un poste aérien dans un paysage urbain dense : voilà la mission confiée par RTE à deux étudiants de l’ENS de Paysage de Versailles....
21.06.2017
Nouvel usage pour un drone : repérer les nids sur les pylônes. En prenant de la hauteur, le drone permet en effet aux équipe de RTE mais également...
16.06.2017
RTE innove et utilise pour la première fois une matière un peu spéciale pour réhabiliter des fourreaux permettant le passage de câbles souterrains :...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :