Actualité-
20.09.2016
Effacements de consommation, quel impact pour le système électrique ?

La France est pionnière sur la question des effacements de consommation en Europe. Elle est en effet le premier pays à avoir mis en place un cadre législatif et réglementaire qui reconnaît le rôle des opérateurs d’effacement et favorise leur participation directe aux marchés de l’électricité. Une approche volontariste qui porte ses fruits puisqu’ils sont aujourd’hui 18 opérateurs à réaliser des effacements. Mais quel est l’impact de ces effacements ? Le MAG vous propose de revenir sur une étude publiée par RTE sur ces impacts.

Commençons tout d’abord par rappeler ce qu’est un effacement de consommation. En 2010, la France a engagé un ambitieux programme de "flexibilisation" de son système électrique. L’enjeu ? Favoriser la réussite de la transition énergétique. Parmi les réformes entreprises, l’une des plus importantes a consisté à ouvrir le marché de l’électricité aux effacements de consommation. "Le principe de l’effacement est de demander aux consommateurs, du site industriel à la maison individuelle, de moduler ponctuellement à la baisse leur consommation électrique. Ce qui permet de soulager temporairement les tensions sur le réseau aux heures de pointe.", explique Michèle Dion-Demaël du département Marchés chez RTE.

Le principe de l’effacement est de demander aux consommateurs, du site industriel à la maison individuelle, de moduler ponctuellement à la baisse leur consommation électrique.

Mais cette non-consommation se reporte-t-elle après l’effacement ? C’est dans le cadre du débat relatif au projet de loi sur la transition énergétique que les parlementaires se sont intéressés à l’impact de ces effacements sur les comportements des consommateurs. Ces interrogations ont conduit la ministre de l’Énergie à mandater RTE pour préparer la déclinaison de ce nouveau cadre législatif et à réaliser une étude spécifique sur les "effets de bord" des effacements de consommation.

Quelles conclusions ? Dans le domaine industriel, l’effacement n’entraîne pas nécessairement une baisse de la consommation globale. "De manière générale, un industriel reprendra son cycle de production après coup, décalant sa consommation sans la diminuer", constate Michèle Dion-Demaël. "Nous réfléchissons avec nos clients à la meilleure manière de gérer ce décalage de consommation". En revanche, la donne change pour l’effacement résidentiel, où l’on constate que la consommation n’est pas intégralement reportée, en particulier pour ce qui concerne le chauffage. Enfin, pour le secteur tertiaire, les résultats sont peu significatifs. En cause, le nombre encore limité d’acteurs impliqués, et une trop grande hétérogénéité (de l’hypermarché au petit commerce).

Au travers de cette étude, RTE poursuit ses travaux sur l’intégration des effacements dans le système électrique et tiendra un rôle clé dans l’application des décrets permettant de décliner les nouveaux principes de la loi relative à la transition énergétique, qui devraient être adoptés en 2016.

Le saviez-vous ?

Depuis deux ans, l’association européenne des opérateurs d’effacement, Smart Energy Demand Coalition, classe la France en tête de son observatoire sur le développement de l’effacement en Europe.

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :