Le projet « Objectif Balbuzard » peut commencer sa saison ! Après de nombreux mois de migration, le couple de rapaces le plus observé d’Europe a retrouvé son nid attitré, toujours posé sur le même pylône RTE. Débuté en février 2016, ce projet consiste à filmer 24h/24 des balbuzards nichant sur des pylônes électriques situés en Sologne. L’objectif reste inchangé : permettre aux ornithologues de mieux connaître les balbuzards pour mieux les protéger et faire connaître cet oiseau du grand public.

Balbuzard : kezako ?

Depuis qu’ils sont revenus nicher dans la forêt domaniale d’Orléans en 1984, les couples de balbuzards pêcheurs font l’objet de toutes les attentions de la part des chercheurs et associations de naturalistes. Parce qu’en période de reproduction (mars-juin), ce rapace majestueux ne doit en aucun cas être dérangé à moins de 300 mètres, la pose de caméra au-dessus de leur nid permet d’améliorer les connaissances scientifiques de cette espèce protégée.

Comment fonctionne le live ?

Début 2016, RTE a profité de la période de la migration du couple de balbuzards pour poser deux caméras alimentées par des panneaux solaires sur des pylônes de Sologne. Ces pylônes servant depuis déjà plusieurs années aux rapaces pour nidifier, ces-derniers sont revenus naturellement au même endroit après l’hiver. Les caméras retransmettent en direct leurs images durant toute la période de présence du couple de rapaces.

La téléréalité des ornithologues !

Pour les scientifiques du Muséum d'Orléans pour la biodiversité et l'environnement qui pilotent ce projet, pouvoir observer en continu les comportements des balbuzards, leur régime alimentaire et leurs prédateurs est un atout précieux pour mieux les protéger. Les images de ces caméras seront diffusées en direct au Muséum d’Orléans lors de sa réouverture au public en 2019.

Rejoignez la communauté des balbuzards

Pour accompagner cette observation scientifique, un site internet retransmet en continu les images du couple passant par toutes les étapes : nidification, ponte, couvaison, éclosion, nourrissage des poussins... Le projet possède aussi une page Facebook à travers laquelle les moments forts et toute l’actualité autour de ces oiseaux rares sont relayés, venez commenter leurs activités !

Plusieurs acteurs à l’initiative du projet

Cette seconde saison marque le renouvellement du partenariat entre RTE, l’Office national des forêts (ONF), Loiret Nature Environnement (LNE), le Muséum d'Orléans  et la ville d’Orléans. Avec l’appui de la LPO.

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :