Actualité-
12.05.2017
Pylône volant identifié

Des morceaux de pylônes pendus au bout d’une corde volant dans les airs… L’héliportage est un procédé utilisé par RTE sur certains chantiers. Mais pourquoi y avoir recours ? Et comment ? Eléments de réponse.

Imaginez… Vous vous promenez tranquillement, quand vous levez les yeux au ciel et là vous apercevez un pylône volant ! Ou plutôt un bout de pylône accroché par un câble à un hélicoptère.
Mais non, vous ne rêvez pas ! Cette véritable grue volante est en fait un procédé utilisé par RTE sur différents chantiers : l’héliportage.

Comme son nom l’indique, cette technique consiste à soulever un pylône, dérouler un câble, et débarder (dépose de pylônes) en plusieurs tronçons, le tout avec un hélicoptère. Mais pas n’importe lequel ! L’hélicoptère en question est un gros porteur qui peut soulever jusqu’à 4 tonnes. Appartenant à la filiale Airtélis, qui en possède deux au total, il est loué par RTE en fonction des besoins de chantier identifiés 1 an auparavant lorsque les besoins en travaux ont été audités et validés dans le planning. RTE fournit ensuite la main d’œuvre qualifiée.
 

Le recours à l’héliportage, bien que facilitant les chantiers, n’est pas automatique. Pour chaque chantier une grille d’appréciation est établie. RTE mesure alors la rentabilité, donc la pertinence du recours, mais également l’engagement qui a pu être pris vis-à-vis de l’externe (terrain, besoins particuliers, accords environnementaux, concertations…). Tout cela exige ainsi une préparation très minutieuse.

Quels sont les avantages de l’héliportage ?  
En tout premier lieu, l’hélicoptère limite l’empreinte au sol. En effet, le recours à une grue pour poser un pylône par exemple, nécessite un aménagement pour créer une piste d’accès. Ce procédé peut endommager le sol. L’hélicoptère lui, ne touche pas le sol ! La voie de l’air permet ainsi de protéger la faune et la flore qui entourent la zone de dépose ou de chantier.  
De plus, pour les équipes de RTE, l’utilisation d’un hélicoptère réduit considérablement les travaux : en une seule journée une semaine de chantier peut ainsi être gagnée !

L’héliportage, le procédé de l’avenir ?
Voilà pourquoi, les équipes de RTE développent en ce moment même un pylône « H ». Ce dernier entièrement héliportable sera plus aisément assemblé par les équipes grâce à l’hélicoptère, facilitant l’opération globale, pour que nos pylônes prennent de plus en plus de la hauteur.

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :