Actualité-
25.07.2014
Qualité de l'électricité : un cocktail aux multiples ingrédients

Pour l’électricité acheminée sur le réseau de transport, le rêve serait d’avoir un ensemble de trois ondes de tension parfaitement sinusoïdales, de fréquence et d’amplitude constantes, sur les trois câbles transitant l’énergie 

électrique jusqu’à leur installation. Mais dans la réalité, ces ondes subissent des perturbations. D’où proviennent-elles? Comment maîtrise-t-on la qualité de l’électricité acheminée sur le réseau de transport d’électricité?

 

Pour bien comprendre notre sujet d’aujourd’hui, prenons une situation que nous connaissons tous. Imaginons une autoroute à trois voies où la circulation est extrêmement fluide, car les voitures sont identiques, espacées de manière très régulière, et circulent à la même vitesse sans jamais s’arrêter. On le sait bien, une telle situation n’arrive jamais dans la vraie vie! Et pour cause, il y a des accidents, 

 

des poids lourds, des pannes, des pics de trafic, des intempéries, qui gênent la circulation. Ce sont des aléas. C’est-à-dire toutes les causes qui sont à l’origine des perturbations que l’on rencontre sur un réseau de transport routier, comme les bouchons par exemple.

 

Des perturbations d’origines diverses

Pour l’électricité, c’est la même chose. Le réseau de lignes électriques à haute et très haute tension est soumis à toutes sortes de perturbations: foudre, neige, tempête, oiseaux, avaries matérielles… Ces aléas peuvent provoquer des courts-circuits nécessitant la mise hors tension de la ligne, ce qui peut entraîner des coupures.

Les courts-circuits engendrent également des creux de tension (coupures d’alimentation électrique de quelques millisecondes) ressentis par les clients du réseau de 

 

transport d’électricité. Les creux de tension provoquent notamment des ralentissements des moteurs des machines industrielles. Même s’ils ne durent que quelques dizaines de millisecondes, cela peut perturber le cycle de production, car certains processus industriels sont extrêmement sensibles. Par ailleurs, le fonctionnement des installations électriques des clients raccordés au réseau de transport peut lui-même engendrer des perturbations de l’onde électrique sur le réseau.

Améliorer la qualité de l’électricité, c’est possible!

Les experts de RTE travaillent quotidiennement à maîtriser la qualité de l’électricité et à trouver de nouvelles solutions d’amélioration. Tout d’abord, la structure maillée du réseau de transport d’électricité permet souvent d’acheminer l’électricité de différentes manières. En cas de coupure, les dispatchers visualisent immédiatement sur leurs écrans les lignes mises hors tension. Ils peuvent ensuite réorienter les flux d’électricité vers un itinéraire bis et guider l’intervention des équipes de maintenance. Plus largement, les lignes du réseau sont régulièrement inspectées, à pied ou en hélicoptère. Les problèmes éventuels de câble endommagé, de présence de corps étranger… sont ainsi géolocalisés et une intervention est programmée.

Ensuite, les nouveaux ouvrages du réseau sont plus solides et pensés pour mieux résister aux aléas. Partant du constat que 70% des courts-circuits sont dus à la foudre, les 

nouvelles lignes sont, par exemple, équipées d’un câble de garde. De même, pour limiter les conséquences des phénomènes de neige collante des contrepoids sont installés. Les pylônes sont renforcés pour lutter contre les conséquences des tempêtes, et l’installation d’isolateurs composites pour réduire les effets de la pollution marine ou industrielle est également possible. Les dispositifs avifaunes et l’entretien de la végétation sous les lignes participent aussi à l’amélioration de la qualité de l’électricité.

Et quand le court-circuit ne peut pas être évité, des systèmes de protection de plus en plus performants font fonctionner rapidement les disjoncteurs. Ce qui permet, notamment, de diminuer la durée des fameux creux de tension.

Une attention est aussi apportée au raccordement au réseau des installations qui pourraient générer des interférences.

 

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :