Actualité-
23.06.2017
Révélateurs de "Beauté industrielle"

Mieux intégrer un poste aérien dans un paysage urbain dense : voilà la mission confiée par RTE à deux étudiants de l’ENS de Paysage de Versailles. Mais comment réussir à camoufler un poste électrique ? Tout un art… Rencontre.

Dans quel cadre réalisez-vous ce projet et en quoi consiste-il ?
Joris Thau et Stanislas Jung : Ce projet marque l’une des dernières étapes avant notre diplôme de paysagiste concepteur. Nous le réalisons avec la Chaire "Paysage et Energie" de notre école. Il s’agit d’établir une réflexion liant sensibilité paysagère avec les stratégies énergétiques contemporaines. Une manière de re-questionner la perception d’objets purement techniques, tels que des postes électriques, dans des contextes urbain spécifiques.

Quels sont les résultats de vos travaux ?
Le projet a abouti à deux propositions d’aménagement du poste de Charenton :  
-    Une première proposition consiste à mettre en scène certaines vues du poste électrique en orientant le regard par un rideau végétal.
-    Une seconde proposition consiste à travailler le dénivelé du sol pour en fonction du positionnement du piéton, révéler le poste en le surplombant ou totalement le camoufler.
Au-delà de permettre une bonne intégration du poste dans le quartier, ces propositions d’aménagement visent à faire comprendre aux riverains le rôle et l’importance de ce poste mais aussi d’en révéler "sa beauté industrielle".

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées ?
Dans un premier temps, la principale difficulté a été de se familiariser avec le langage de RTE et les exigences en termes de sécurité : le poste doit rester inaccessible.
Un second challenge a été d’amener RTE à modifier leur objectif de toujours vouloir dissimuler les postes électriques. Plutôt que de le camoufler, nous avons voulu le mettre en scène et donc le révéler.  
La dernière principale difficulté a été de concevoir un cahier des charges consensuel répondant aux principales attentes de nombreux interlocuteurs : les experts RTE (D&I, Maintenance, Exploitation), les riverains et la mairie que nous avons interrogés.

"Plutôt que de le camoufler, nous avons voulu le mettre en scène et donc le révéler"

 

Quels sont les enseignements de ce projet ?
Ce projet nous a enseigné l’importance de la communication, de s’approprier le langage et les objectifs des parties prenantes, d’intégrer les problématiques liées au financement de la mise en œuvre et de l’entretien de l’aménagement. Enfin, l’aménagement des postes aériens au sein d’une métropole qui, sous l’influence du Grand Paris, va s’étendre, nous apparait comme un sujet d’actualité, porteur et source d’innovation.
La prochaine étape consiste à présenter ce projet aux élus de Charenton.

 

 

Chaire d'entreprise Paysage et Énergie
Changer de direction, opérer le virage de la transition énergétique et écologique, c'est réinventer un nouveau paysage : un nouveau rapport des hommes à leur milieu, établi dans une relation plus sobre, moins prédatrice, plus solidaire. Quel paysage de la transition souhaitons-nous ?

Voilà bien une question de projet, à laquelle les paysagistes, formés pour concevoir, dessiner et mettre en œuvre les transformations, doivent désormais prendre part. Dessiner de nouveaux paysages par les énergies renouvelables, reconvertir d'anciens sites de productions fossiles, marier la trame de transport énergétique à la trame paysagère et écologique... sont autant de perspectives que la Chaire a pour ambition de tracer. Créée le 7 avril 2015 par Ségolène Royal et le Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie (MEDDE), elle développe au sein de l'ENSP Versailles-Marseille la formation, la recherche et la création liées au paysage de la transition énergétique. Elle bénéficie du soutien actif de ses partenaires, notamment Rte partenaire fondateur.

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.11.2017
Anticiper les événements climatiques pouvant affecter les ouvrages de RTE, voilà l’objectif d’Amélie. Ce prototype est expérimenté depuis un an, avec...
03.11.2017
Quel rapport entre RTE et Alain Baraton ? Rien à priori ! Et pourtant… Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de...
27.10.2017
Julien Chazot, dispatcher au sein de RTE et parapentiste aguerri, a également une autre mission : sensibiliser les lycéens aux mesures de prudence à...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :