Actualité-
27.06.2017
Supprimer ou faire pousser... telle est la question !

Le respect et la préservation de l’environnement sont une source d’inspiration majeure pour RTE ! Les plantes, en particulier les mauvaises herbes, sont au cœur des réflexions, soit parce qu’elles sont envahissantes, soit parce qu’elles sont utiles. Illustrations.

Bannir complètement l’usage de pesticides et innover pour éliminer l’usage de produits phytosanitaires dans les postes électriques...
Profitant de deux chantiers, l’un en Thiérache, Le Herie La Viéville, et l’autre sur la côte, au poste des Mandarins de Calais, les équipes de RTE testent actuellement un nouveau revêtement de sol.
Pourquoi ? En 2008, à la suite du Grenelle Environnement, le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a lancé le plan Ecophyto. Objectif : réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires (communément appelés pesticides) en France.

Ces deux postes ont notamment la particularité de se trouver sur des zones de captage d’eau sur lesquelles l’usage de ces produits est proscrit. Les équipes RTE se sont donc rapprochées de la Chambre d’agriculture afin de solliciter les conseils d’un écologue.

Deux solutions ont alors été retenues : au sein du poste, un revêtement innovant et écologique à base de graviers de Boulogne et d’un liant minéral va être expérimenté. Ce revêtement empêche les herbes folles de pousser en créant un milieu hostile à leur développement : il sera légèrement chauffant et très drainant. Sa disposition permettra d’éviter l’accumulation de poussière et donc la formation d’un terreau favorable à la végétation. Dans les délaissés, en revanche, on optimise les particularités du terrain en place : c’est un sol pauvre, à base de craie qui est favorisé. Ce qui permet d’éviter l’évacuation en décharge des matériaux issus des excavations.

Une solution qui, si elle porte ses fruits, pourrait être étendue!

Autre contexte, autre problématique, autre solution !

Cette fois, on ne veut pas supprimer les plantes, on veut qu’elles poussent !

En 2015, une nouvelle sous-station SNCF a été mise en service à Dechy près de Douai. L’ancien poste électrique va être démonté et le terrain sera réhabilité. Problème : le poste était installé sur le site d’une ancienne coquerie. Les sols sont donc très pollués et peu exploitables en l’état. Afin de les dépolluer, RTE va utiliser la phytoremédiation. Cette technique consiste à planter des espèces végétales qui se nourrissent des éléments polluants qu’elles trouvent dans le sol et le dépolluent ainsi naturellement. Ce sont des saules, connus pour leurs vertus détoxifiantes, qui ont été choisis pour être plantés. Les plantations auront lieu au mois de septembre 2017.

 

1 Commentaires

Ce sont vraiment des concepts à développer. Ce qont surtour des applications écologiques et naturelles qui laissent faire la nature. Il suffit juste de l'aider. C'est possible partout et en plus cela créerait des emplois. Existe-il des filières ?
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

22.09.2017
Mode de déplacement à part entière, la pratique du vélo pour les trajets domicile-travail séduit de plus en plus de monde. A RTE, ce sont près de 250...
15.09.2017
Tout ce qui vole le passionne. Alors c’est sans hésiter que Luis Rogriguez a choisi en 2016 de devenir télé-pilote de drone. Moins d’un an après, il...
08.09.2017
Après le succès de l’événement à Paris en mars dernier, RTE prend la route pour une grande tournée régionale. Dans un format inédit et au travers d’...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :