Actualité-
09.08.2017
Une innovation pour capter l’air marin !

Comment optimiser les interventions liées au nettoyage de nos matériels électriques ? Une expérimentation menée sur quatre postes en France porte ses fruits. Un collier connecté installé au bas d’une colonne isolante permet de déterminer le degré de souillure du matériel et donc les besoins en nettoyage.

Les postes électriques des Mandarins et de Grande Synthe (Nord) sont soumis à des contraintes environnementales fortes. La "pollution" des matériels électriques est essentiellement causée par l'air salin et les rejets des industries avoisinantes ("Le sel peut nuire à la santé des pylônes"). Le nettoyage des isolateurs, était jusqu'alors systématiquement réalisé une fois par an par les équipes postes, entrainant une forte mobilisation des équipes (trois salariés pendant 1 mois et demi).

Collier métallique, placé sous la dernière ailette, permettant de capter le courant de fuite total de l’isolateur

Des capteurs d’ambiance
Comment y remédier ? Le collier connecté imaginé par les équipes de RTE va déterminer le « degré » d'encrassement sur les matériels isolants et ainsi permettre de savoir s'il est vraiment nécessaire de réaliser le nettoyage.

Le boitier renvoie la mesure de courant en mesure de tension normalisée à un module d’acquisition des courants de fuite. Ce dernier est fixé sur la charpente et à hauteur d’homme et permet l’enregistrement des courants de fuite sur plusieurs mois

 

 

 

Dans le détail ? Le collier a pour objectif de mesurer le courant de fuite le long de l’isolateur, de l’enregistrer et d’envoyer la donnée via 2G. Ces courants de fuite sont l’image du degré de déprédation de l’isolateur et permettent ainsi de juger de la nécessité d’un nettoyage de l’isolateur. Les données sont remontées tous les 15 minutes (température ambiante, tension de la batterie, température de la batterie, humidité relative et les courants de fuite).

Le collier est relié à un boitier de conversion permettant de transformer la mesure de courant en mesure de tension normalisée

Installé en expérimentation depuis deux ans, les capteurs de Grande Synthe et des Mandarins ont permis de réduire les nettoyages des matériels. La région Nord est la première à utiliser cette innovation.

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

01.08.2017
Depuis la fin du mois de juin, 35 pylônes de la ligne électrique 225 000 volts située entre Brailly dans la Somme et Sorrus près de Berck (Pas de...
27.07.2017
Son outil principal ? L’Explore Studio ! Gregory Goudy est chargé de manager cet espace peu ordinaire dont la raison d’être se résume à favoriser l’...
26.07.2017
En plein cœur des Alpes, des exercices de sauvetage grandeur nature viennent d’être réalisés sur une ligne 225kV. Une première pour les équipes de...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :