Dossier à la une
octobre 2017
Nos clients, partenaires d’avenir
Notre capacité à innover se nourrit de la richesse de notre environnement. Pour développer des solutions d’avenir, nos clients sont nos premiers partenaires au cœur de cet écosystème. Tour de piste d’une collaboration gagnant-gagnant.

1Clients RTE : qui sont-ils ?

Les profils des clients de RTE sont variés : industriels, producteurs, négociants, distributeurs… Plus de 500 clients en 2017 !

Clients RTE : qui sont-ils ? 

Les profils des clients de RTE sont variés : industriels, producteurs, négociants, distributeurs…  Plus de 500 clients en 2017 !

Le saviez-vous ? Parmi ceux qui consomment de l’électricité en France, plus de 500 grands sites sont directement raccordés au réseau de transport d’électricité. Les entreprises industrielles qui ont des besoins importants en électricité et les entreprises ferroviaires bénéficie ainsi d’une alimentation électrique de qualité et en continu. Les autres – les particuliers et les entreprises plus petites – sont raccordés à un réseau de distribution, avec un niveau de tension plus bas, lui-même raccordé au réseau de transport

Anticiper les attentes des clients… au service de la collectivité

Face aux mutations du paysage énergétique européen, les attentes des clients évoluent en permanence. Pour y répondre, une nouvelle politique a été mise en place au sein de la Direction commerciale avec l’ambition forte de s’adapter à la demande de manière rapide et efficace.
Désormais, RTE propose des solutions ciblées et innovantes pour chaque type de besoin exprimé par chaque famille de clients.
Au-delà de notre activité strictement commerciale, les missions de service public constituent un élément fondateur de notre identité. Nous garantissons à nos clients une équité de traitement, une transparence des méthodes de travail et une confidentialité de l’information.

"Garantir une qualité de services dans les meilleurs délais et au meilleur coût est un levier de performance déterminant pour nos clients et, au-delà, pour l’économie nationale. C'est le sens de notre démarche commerciale d'accompagnement du tissu industriel en faveur de l'attractivité du territoire français" Hervé Mignon, Directeur commercial

 

2Anticiper les besoins des clients et prospects en collaborant avec les territoires

Pour inciter les entreprises et industriels à s’implanter en France, RTE a mis en place une stratégie innovante et une nouvelle offre commerciale performante au service des territoires. Régis Boigegrain, délégué régional Normandie – Île-de-France, et Arthur Audouard, directeur commercial régional Normandie – Île-de-France, nous présentent les spécificités de cette offre.

Anticiper les besoins des clients et prospects en collaborant avec les territoires

 

Pour inciter les entreprises et industriels à s’implanter en France, RTE a mis en place une stratégie innovante et une nouvelle offre commerciale performante au service des territoires. Régis Boigegrain, délégué régional Normandie – Île-de-France, et Arthur Audouard, directeur commercial régional Normandie – Île-de-France, nous présentent les spécificités de cette offre.

Pourquoi ces innovations dans l’organisation et les services de la Direction commerciale ?

RB. « RTE se lance dans la prospection commerciale avec l’ambition d’attirer de nouveaux clients industriels sur le territoire national. Concrètement, cela nécessite d’étudier des solutions flexibles en matière de raccordement, de construire une démarche proactive et globale avec tout un écosystème d’acteurs engagés sur les territoires (élus territoriaux, agences de développement économique, aménageurs, financeurs, autres gestionnaires d’infrastructures,…) et de mobiliser l’ensemble de nos métiers. »

AA. « Notre méthode est très simple : on passe d’une logique de guichet à une logique volontariste de ciblage de zones de raccordement favorables. On anticipe les besoins des prospects potentiels pour lesquels une implantation en France relèvera d’un choix. C’est un virage à 180° pour RTE qui s’est résolument engagé dans cette démarche ! ».

La région Île-de-France – Normandie est devenue le terrain d’expérimentation de cette nouvelle politique commerciale, pourquoi ?

RB. « La région Ile-de-France – Normandie est caractérisée par une activité industrielle très dense dans des domaines aussi divers que la pétrochimie, l’industrie automobile, l’industrie papetière, la fabrication de matériels, l’industrie aéronautique, les data-centers ou encore les centres d’essais et de recherche. La région Ile-de-France est le principal pôle industriel en France avec 456 000 emplois et 110 sites de plus de 500 salariés. Quant à la région Normandie, le soutien à l’économie régionale et aux filières porteuses constitue l’une de ses trois ambitions stratégiques. Cela passe par des politiques ciblées d’aide aux entreprises et aux filières stratégiques et une simplification de l’accès aux dispositifs de soutien, missions portées par l’Agence de Développement de la Normandie (ADN) qui est un partenaire naturel pour déployer notre ambition commerciale. »

 

AA – « L’objectif est de mettre en évidence que les atouts du réseau de transport d’électricité  - capacités disponibles, qualité de fourniture - constituent des leviers d’attractivité et de compétitivité pour ce territoire, permettant d’attirer de nouveaux sites et des  consommateurs industriels, source d’emplois et de dynamisme économique. »

Comment anticiper les besoins de clients potentiels ?

RB. « Nos équipes travaillent en collaboration avec les conseils régionaux et leurs agences de développement économique pour identifier les sites propices à un développement industriel. Il s’agit de procéder au « dérisquage » en amont de parcelles en réalisant des études préalables dans les domaines fonciers, environnementaux, économiques mais également du raccordement électrique. Quand un prospect expose son projet, cela permet de lui proposer rapidement des choix d’implantation ciblés répondant à ses exigences industrielles ».

AA. « Cela nous permet de nous positionner en amont de la décision d’implantation, pour faire pencher la balance en faveur d’un raccordement en France. Tout cela pour afficher de manière crédible des offres de raccordement attractives en termes de coût et de délais ».

 

Comment faites-vous pour trouver des clients potentiels ?

AA. « Evidemment on répond au fil de l’eau aux clients potentiels qui nous font une demande de raccordement. En complément, les équipes commerciales se rendent dans les salons professionnels pour rencontrer directement les prospects (dont la puissance de raccordement est supérieure à 40 MW). La qualité de l’électricité sur le réseau français y est alors valorisée (elle est, pour nombre de process d’industriels, une clé de leur performance) et ces contacts permettent d’affiner les offres de raccordement en fonction des critères importants pour chaque client potentiel : coûts, délais, qualité d’alimentation. S’y ajoutent la présentation des possibilités d’abattements tarifaires pouvant aller jusqu’à 90 % du coût d’acheminement si l’activité est soumise à la concurrence internationale et le profil de consommation utile au réseau pour favoriser l’effacement lors des pointes de consommation ».

RB. « Pour renforcer l’attractivité de nos propositions, nous agissons également en collaboration avec ENEDIS, GRT Gaz et/ou GRDF car les prospects industriels expriment souvent des besoins en termes d’alimentations de secours en électricité et d’alimentation en gaz naturel. Nous sommes ainsi ensemble partenaires du développement des territoires et de la performance de nos clients. »

 

3Un projet pilote pour moduler sa consommation et renforcer sa compétitivité

En proposant aux industriels d’intégrer les données du système électrique à leurs process, ce projet de simulateur leur offre un double avantage : augmenter leur compétitivité en modulant leur consommation en fonction des prix du marché, mais aussi contribuer à l’équilibre offre – demande du réseau et donc à la sécurité d’approvisionnement. Démonstration.

Un projet pilote pour moduler sa consommation et renforcer sa compétitivité

 

En proposant aux industriels d’intégrer les données du système électrique à leurs process, ce projet de simulateur leur offre un double avantage : augmenter leur compétitivité en modulant leur consommation en fonction des prix du marché, mais aussi contribuer à l’équilibre offre – demande du réseau et donc à la sécurité d’approvisionnement. Démonstration.

* Le Symop est l’organisation professionnelle des créateurs de solutions industrielles, fabricants de machines, technologies et équipements pour la production industrielle

 

4RTE – AVERE : une collaboration gagnante pour favoriser le développement des véhicules électriques

Les perspectives de développement offertes par cette filière électromobile suscitent un intérêt croissant des clients de RTE autant les « producteurs » (CNR, ENGIE..) que les consommateurs (Renault, Michelin…).

RTE – AVERE : une collaboration gagnante pour favoriser le développement des véhicules électriques

 

Les perspectives de développement offertes par cette filière électromobile suscitent un intérêt croissant des clients de RTE autant les « producteurs » (CNR, ENGIE..) que les consommateurs (Renault, Michelin…).

L’association nationale pour le développement de la mobilité électrique représente l’ensemble des acteurs de la mobilité électrique. À ce titre, elle constitue un interlocuteur naturel de RTE sur la question majeure de l’intégration des véhicules électriques dans le système électrique

Entretien avec Marie Castelli, secrétaire générale de l’AVERE.

«  Face aux mutations actuelles et à venir - l’électromobilité, l’industrie du futur - la première des innovations pour RTE est de co-construire avec l’externe les réponses adaptées au monde de demain. Nos clients savent souvent mieux que nous ce qui est bon pour eux. C’est le sens de notre adhésion à l’Alliance Industrie du Futur et à l’AVERE, qui traduit notre volonté d’accompagner de manière pro-active la modernisation de l'outil industriel français avec le numérique et la mobilité durable. Nous nous engageons ainsi à leurs côtés pour relever les défis de demain et améliorer l’attractivité territoriale française, en adaptant en permanence notre offre de service. » Hervé Mignon, Directeur commercial

 

5Comment la performance énergétique dope l’économie d’un territoire

En dialogue constant avec le territoire, RTE s’engage aux côtés des collectivités pour faciliter l’accueil et l’installation des projets industriels dans la région Rhône Alpes Auvergne.

Comment la performance énergétique dope l’économie d’un territoire

En dialogue constant avec le territoire, RTE s’engage aux côtés des collectivités pour faciliter l’accueil et l’installation des projets industriels dans la région Rhône Alpes Auvergne.

Depuis 10 ans, la France connait un ralentissement des investissements industriels. Ce phénomène a impacté les délais de réponses aux industriels, pourtant soucieux de s’installer rapidement sur un territoire.

Comment faire face à cette demande ? RTE travaille en dialogue constant avec les territoires pour identifier et anticiper les besoins.
Par exemple, au printemps dernier : RTE a participé à l’accueil de l’industriel Hexcel en mettant en service un raccordement en 225kV.

Accompagner le développement industriel

En octobre 2016, RTE est sollicité par un autre industriel dont le besoin était de produire davantage. Le délai de mise en service était donc essentiel.
Parmi les solutions proposées par RTE, le client et la ville de Villeurbanne ont privilégié la mise en souterrain. Définitive et surtout plus longue, cette solution avait néanmoins l’avantage d’éviter de nouveaux travaux dès que la première étape aurait été réalisée.
Les délais ont été ramenés à 25 mois avec un travail de l’ensemble des acteurs, y compris des acteurs publics. La livraison et la mise en service de ce raccordement devrait être effectif en novembre 2018.

RTE au service des collectivités pour attirer de nouvelles entreprises

Au-delà de ce projet d'extension, RTE travaille avec ce même industriel et les collectivités locales pour réfléchir à l’hypothèse d’accueil d’un nouveau site de production. Sollicité en septembre 2016 par les acteurs du territoire en charge du développement économique, RTE a produit très rapidement des premières esquisses de coûts et de délais confirmant la faisabilité du projet en fonction de son emplacement et de la puissance demandée. Ces données ont pu être insérées dans le dossier de candidature du territoire. La décision est attendue en 2018.

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres dossiers

dossier
Étape fondamentale dans l’élaboration d’un chantier RTE, la concertation est devenue un enjeu majeur au cœur de la société.
dossier
Plongez au cœur du réseau du futur, entre électricité et digital !
dossier
Coopération : voilà la clé du transport d’électricité en Europe ! Mais quels sont les enjeux de l’Europe de l’énergie ? Comment y faire face ? Quel est le rôle de RTE ? Eléments de réponse.

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :