Actualité-
11.01.2019
24h avec… Laurent, responsable maintenance réseau à Nantes

Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le compose. 8500 visages à découvrir. Le temps de quelques lignes, on vous embarque dans le quotidien de l’un d’entre eux. Présentation.

07h30 - Arrivée au GMR (Groupement de Maintenance Réseau)

Je lis mes mails. Petit coup d’œil sur l’intranet : le sujet sur l’hiver 2018-2019 m’intéresse, je prends le temps de regarder les vidéos associées.

08h30 – Je prépare le sujet sur la revue de Territoire Pays de Loire qui s’est tenue le mois dernier

C’est pour le CODIR du GMR. Il s’agit de résumer en vingt minutes cette réunion d’échange inter-métiers qui s’est tenue sur les principaux enjeux de la région Pays de Loire et les actions prioritaires qui en découlent. Le GMR est particulièrement concerné entre les deux projets offshore à venir, le projet SMILE avec les futurs postes en technologie numérique R#Space à Palluau et Merlatière et les enjeux de préservation de nos couloirs de lignes en lien avec le fort développement de Nantes Métropole.

10h00 - Petit coup de fil à David, directeur adjoint de DI (Développement ingénierie) en charge du service concertation environnement tier

Je lui demande s’il est partant pour un potentiel sujet d’étude paysagère par l’ENSP*des abords du poste de Cheviré. Cette idée fait suite à la réunion avec le Grand Port de Nantes St Nazaire à laquelle David, Ludovic (exploitant du site) et moi avions participé  il y a un mois. Nous sommes en phase : « yapluka » !

12h00- A table !

Repas avec les quatre membres de l’équipe de direction du GMR. Nous mangeons à la cantine du lycée à proximité : nous avons signé une convention avec eux pour pouvoir manger là-bas. Un bon moment de détente !

13h30 : Petit cours de réseau avec Stéphane et Bénédicte

Ils sont arrivés récemment au GMR. Venant du Centre Exploitation de Nantes, je leur transmets ce que je sais de la structure du réseau du GMR. But du jeu : au bout de quatre séances de quinze minutes chaque semaine, Stéphane et Bénédicte auront en tête l’ossature 400/225 kV, les noms des postes, les zones de fragilité, les ouvrages stratégiques etc. On verra ensuite si on pousse plus loin le savoir pour le réseau 90/63 kV.

14h00 - Point téléphonique avec Fabrice (assistant environnement-tiers) et DI (Arnaud pilote affaires agricoles et François chef de projet)

Sujet du jour : un agriculteur se plaint de problèmes de courants parasites en lien avec des travaux de réhabilitation menés il y a deux-trois ans par François. Nous échangeons sur les constats suite à la visite du GMR sur le terrain et bien-sûr sur la suite à donner à cette affaire. J’aime beaucoup cette diversité de sujets que je peux traiter au quotidien.

15h30 - Petit coup de fil de Chloé, la chef du groupement de Cordemais

Nous avons des problèmes sur un poste urbain dont l’entrée est devenue un « spot de déjection canine ». Cela pose un vrai problème d’hygiène lorsque les agents vont travailler dans ce poste. C’est Chloé qui assurera les échanges avec la municipalité. Je vais en revanche l’aider avec le courrier à destination de la Mairie. Les chefs de groupement (et les groupements en général !) sont hyper-sollicités, si on peut les aider ne serait-ce que sur cette petite chose symbolique… on le fait !

16h00 – Point astreinte avec Bénédicte

On se prend un petit temps en vue de sa future prise d’astreinte et recherche de dossier en cas de déclenchement sur un de nos ouvrages.

16h30 - Rendez-vous avec l’équipe ligne en présence de Laurent (chef d’équipe) et Vincent (coordonnateur)

On reçoit l’ACROLA (Association Ornithologique de Loire Atlantique) et une entreprise externe au sujet d’un projet d’installation de caméra sur un pylône avec système de transmission et d’alimentation par panneaux solaires et batteries. Cette installation est nécessaire dans le cadre d’un partenariat avec le Parc Naturel Régional de Brière en vue d’une étude scientifique sur la vie locale et la migration des cigognes blanches, espèce emblématique connue du grand public au final assez peu étudiée en termes scientifiques. Nous discutons autour du matériel à installer et surtout comment on va pouvoir procéder. Les choses s’annoncent finalement un peu plus complexes que je ne le pensais… Il va falloir une petite étude DI (Développement Ingénierie) pour valider la tenue du support !

17h30 - Allez c’est tout pour aujourd’hui !

J’adapte mes horaires en fonction des activités de mes enfants pour aller les chercher en chemin et ne pas avoir à ressortir de la maison une fois arrivé !

*ENSP : Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

1 Commentaires

Superbe ce partage d énergie !
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

08.03.2019
Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le compose. 8500 visages à découvrir. Le temps de quelques...
26.02.2019
RTE est partenaire de l’exposition « L’industrie vue du ciel », organisé par l’Usine Nouvelle. Cette exposition met en lumière des sites industriels...
08.02.2019
Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le compose. 8500 visages à découvrir. Le temps de quelques...