Actualité-
05.07.2019
24h avec... Mathilde chargée d’études R&D, à La Défense

Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le composent. 8 500 visages à découvrir. Le temps de quelques lignes, on vous embarque dans le quotidien de l’un d’entre eux. Présentation.

09h00 – Arrivée au département R&D de la Défense

Je travaille dans l’équipe « Prospective des systèmes électriques » qui s’intéresse au futur du système énergétique. Ma journée débute par un café en salle de convivialité. Ce matin, je discute avec ma collègue Marion de la dernière Fête de la musique. Nous avons toutes les deux pris beaucoup de plaisir à écouter des reprises de groupes de notre enfance.

09h30 – Je rejoins mon bureau

Je travaille aux côtés d’Alberto, un spécialiste des sujets liés à la mobilité et aux véhicules électriques. Il est mon véritable binôme de travail. Nous parlons de notre prochaine étude qui aura pour sujet la production de gaz propre à partir d’électricité. Notre objectif ? Déterminer si cette solution pourrait être un jourdéveloppée massivement.

10h00 – Lancement de simulations sur le logiciel ANTARES

Pour mes études, j’ai beaucoup de calculs à faire tourner. Pour cela, j’utilise le logiciel ANTARES développé par notre service. Il simule l’équilibre entre la production et la consommationd’électricité à chaque heure en fonction de différents paramètresque je dois renseigner (nombres de véhicules électriques, conditions climatiques, etc.). Je lance plusieurs simulations et dans deux heures, j’aurai mes résultats : c’est plutôt rapide car il s’agit de simuler le fonctionnement de tout le parc de production européen !

11h00 – Point prospective

Au sein de l’équipe, chaque chargé d’études est spécialisé sur des sujets précis comme par exemple l’autoconsommation (Sandrine), la politique énergétique des régions (une de mes spécialités) ou encore la prise en compte des aspects sociologiques (Gersende).

Nous nous réunissons pour expliquer à tour de rôle l’avancée de nos travaux. C’est très important de nous tenir informés car de nombreuses connexions existent entre nos études.

Marc, Jean-Yves et Virginie sont des experts et sont aussi là pour nous accompagner lorsque nous en avons besoin. C’est un véritable transfert de connaissances et d’expérience qui s’opère de cette façon.

12h00 – Déjeuner à la cantine

Nous déjeunons autour d’une grande table. Nous parlons des vacances à venir mais aussi de l’actualité du monde de l’énergie. Je partage avec mon collègue Charles une passion pour la cuisineorientale. Il me décrit avec précision la dernière recette du chef israélien Yotam Ottolenghi qu’il a testée chez lui le week-end dernier…

13h00 – Préparation d’un congrès international

Nous venons de publier la synthèse d’une étude sur les enjeux du développement de l’électromobilité pour le système électrique. Pour cette étude, Alberto et moi avons travaillé avec Cédric, Simona, Florian et Pascal du département DIESE en charge des études économiques.

Les échanges avec de nombreux acteurs du système électrique et du monde de l’automobile ont été fructueux et nous avons veillé àrester neutres pour créer les conditions d’un consensus. Nous avons démontré que le système électrique français était prêt pour un développement massif des véhicules électriques à l’horizon 2035.

Aujourd’hui, nous nous réunissons une nouvelle fois car le CIGRE (Conseil international des grands réseaux électriques) nous demande de présenter nos résultats lors d’une prochaine conférence qui se tiendra à Paris en 2020. L’objectif de cette réunion : produire pour le CIGRE un résumé de l’étude en anglais, un peu comme pour un article scientifique. C’est un exercice difficile qui nécessite beaucoup de concision.

15h00 – Présentation de l’étude « Mobilité électrique » chez un incubateur

Les participants, des start-up principalement, sont particulièrement intéressés par les services qui devront être mis en place autour de la mobilité de demain : véhicules autonomes, pilotage intelligent de la recharge, etc.
L’enjeu est ici de diffuser notre étude mais aussi de vulgariser des résultats techniques complexes pour les rendre accessibles à un public de tout niveau.

18h30 – En route pour le swing

Je quitte les locaux de l’incubateur pour enchaîner avec moncours de swing. C’est une danse de couple sur de la musique jazz/swing des années 30 que je pratique depuis deux ans. Cela me permet de me vider la tête après une longue et intense journée de travail !

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation.
Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur.

Gestion des cookies