Actualité-
26.07.2019
24h avec... Nicolas, coordonnateur maintenance liaisons aériennes à Nîmes

Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le composent. 8 500 visages à découvrir. Le temps de quelques lignes, on vous embarque dans le quotidien de l’un d’entre eux. Présentation.

07h30 – J’arrive au bureau

Je suis coordonnateur technique pour l’équipe « ligne » du GMR Cévennes (Groupement de maintenance du Réseau). J’ai un rôle de facilitateur vis-à-vis des chargés de travaux. Je fais en sorte qu’ils mènent leurs chantiers dans de bonnes conditions avec toutes les informations techniques nécessaires. Dès que j’arrive au travail, je rejoins les collègues autour d’un café. On parle de tout et de rien pour bien débuter la journée !

08h00 – Réunion hebdomadaire avec Thierry

L’équipe « ligne » est réunie autour de Thierry, le manager. Je capitalise les retours d’expériences (REX) des chantiers de la semaine dernière. Mon but : évoquer ce qui s’est bien passé mais aussi les aléas et les points à améliorer.

Je diffuse à l’équipe la mise à jour de nos fiches techniques. J’insiste sur celle qui traite des presses hydrauliques qui permettent de rabouter deux câbles. L’équipe est attentive : bien utiliser son matériel est une des premières mesures de sécurité.

Ensuite, je précise aux techniciens de ligne le type de travail qu’ils auront à réaliser au cours des prochaines visites sur le terrain.

09h00 – Appel de Romain, chargé de travaux

Romain, en intervention avec son équipe sur la ligne Avignon-Caumont, a repéré un câble qui nécessite une réparation. Il me contacte pour avoir mon avis. Comme moins de quatre brins de ce câble sont abîmés, je lui conseille de poser une garniture. C’est un peu comme un pansement qui redonne durablement toute sa qualité électrique au matériel.

09h30 – Réunion avec Guillaume, Romain et Jonathan

Ce sont nos jeunes chargés de travaux qui sortent de formation. Cet après-midi, je reviens avec eux sur les exigences du canevas de préparation et les points importants à identifier avant de lancer des travaux sur un chantier. Je leur explique les attendus d’une préparation de travail. Il est essentiel qu’au sein de l’équipe nous ayons tous la même méthode. Cela me concerne d’autant plus que c’est moi qui vérifierai et validerai toutes les préparations réalisées dans l’équipe. L’objectif de cet accompagnement : les rendre autonomes et les faire monter en compétence au plus vite !

12h00 – Déjeuner avec Daniel, Claude et Thierry

Pour gagner du temps, je déjeune dans la cuisine au bureau. J’évoque ma passion pour la course à pied ou le karaté, un sport que j’ai découvert il y a 8 ans grâce à mon fils. Un jour, son professeur m’a proposé de faire un essai. Je lui ai dit « pourquoi pas » et je suis aujourd’hui ceinture noire.

Daniel, passionné d’informatique, nous explique ses dernières découvertes concernant l’utilisation du logiciel Autocad (un logiciel de dessin assisté par ordinateur que nous utilisons souvent), tandis que Claude évoque sa dernière randonnée du week-end au cœur des Cévennes.

13h30 – Visite préalable de chantier à Châteauneuf du Rhône

Dans le cadre des visites OMF (Optimisation de la Maintenance par la Fiabilité), un isolateur cassé sur le support N° 51 a été détecté depuis l’hélicoptère. Je quitte le bureau et me rends sur place avec mon 4x4. L’objectif de cette visite : constater les dégâts, échanger avec les propriétaires du terrain sur lequel se situe le pylône et récupérer un maximum d’informations pour faciliter la mise en œuvre du futur chantier. Arrivé sur place, ma formation de télépilote de drone me permet de survoler la zone. C’est un véritable œil déporté en hauteur qui me permet de faire un point précis sur l’état du matériel et des câbles qui équipent la ligne. Je prends des photos et réalise un petit film. Un isolateur est bel et bien cassé, il va falloir le remplacer !

16h00 – Rédaction de la « préparation de travail »

De retour au bureau, je rédige la « préparation de travail » qui permettra de réaliser les travaux en technique sous tension. J’essaie d’être le plus précis possible. Sous Autocad, je réalise, à l’échelle, le schéma du pylône et du matériel de ligne concerné pour bien indiquer aux opérateurs les zones où ils devront intervenir et celles où ils ne devront surtout pas aller. C’est essentiel, car le courant ne sera pas coupé lors de l’intervention, et c’est du 225 000 volts qui circule !

17h00 – Fin de la journée

Après ma journée de travail, je récupère à l’école mes deux enfants, Léan et Nathan, puis je rentre à la maison. J’enchaîne ensuite avec mon cours de karaté. Je suis plutôt actif et dynamique, et mon métier de coordonnateur technique me correspond bien. J’aime l’organisation, la diversité des activités et les responsabilités qui vont avec. Après vingt années d’activité, je reste passionné par mon métier. Mais il faut savoir faire un break pour rester performant. En cela, le karaté et la course à pied m’aident beaucoup : je me défoule et j’oublie tout pour repartir du bon pied dès le lendemain !

2 Commentaires

Très bon article mais coordinateur c’est avec un seul n...
Je reconnais avoir pris connaissance et j’accepte <a class="colorbox-node" href="/node/121">la charte de modération<a/>: 
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires
Oui vous avez raison, sauf que là c'est le terme coordOnnateur qui est employé et qui prend bien 2 N.
Je reconnais avoir pris connaissance et j’accepte <a class="colorbox-node" href="/node/121">la charte de modération<a/>: 
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires
Gestion des cookies