Actualité-
08.03.2018
2Loires, un projet en phase avec son territoire

RTE a inauguré le 7 mars une nouvelle ligne électrique afin de renforcer l’alimentation entre Le Puy-en Velay et Saint-Etienne. L’occasion de revenir sur la démarche de dialogue engagée par l’entreprise avec le territoire tout au long du projet.

Le 7 mars, François Brottes, président du Directoire de RTE, et les maires des 23 communes concernées, ont inauguré une nouvelle ligne à 225 000 volts entre Saint-Privat-d’Allier (Haute-Loire) à Saint-Etienne (Loire). Cet ouvrage, d’une longueur de 87 km, vient remplacer une ligne construite en 1941. Le projet 2Loires permet de renforcer durablement la sécurité d’alimentation électrique de ce territoire dynamique et d’accueillir de nouvelles sources d’énergies renouvelables. Le chantier a été réalisé en concertation étroite avec les acteurs locaux dans une optique de développement économique local et de préservation de l’environnement.

Un dialogue permanent avec le territoire
"Il faut souligner le dialogue permanent qui s’est établi avec les élus, les associations, les exploitants agricoles et les habitants du territoire, confirme Pascale Hénaff, directrice de ce projet à RTE. Cette approche s’est concrétisée en amont du projet, depuis les rencontres préliminaires jusqu’à la définition du tracé, en passant par les mesures de protection environnementale. Mais – et c’est plus innovant – cela s’est poursuivi durant la phase travaux. Nous avons tenu, durant les trois ans qu’a duré le chantier, à faire en sorte de le rendre compréhensible et accessible aux riverains, et en particulier aux enfants des écoles".

Les écoles à la découverte de la "fée électricité"
Début 2015, RTE a ainsi proposé des visites du chantier aux écoles primaires des communes concernées par le premier tronçon des travaux. Le principe ? Expliquer aux élèves se qui se passait près de chez eux, pourquoi il était important de construire cette ligne, comment le montage des pylônes et des câbles s’organisait, et leur donner l’opportunité de discuter avec les lignards présents sur le chantier. Ces visites, organisées en lien étroit avec les communes et les équipes pédagogiques, a aussi permis d’aborder les caractéristiques de la "fée électricité" ou quelques recommandations essentielles concernant le risque électrique.

Plus de 1 500 élèves accueillis sur le chantier
Devant son succès, l’initiative a été répétée deux fois, chaque printemps. Les écoles des 23 communes concernées par le tracé ont ainsi été impliquées dans la démarche au fur et à mesure de l’avancement du chantier entre Saint-Privat-d’Allier et Saint-Etienne. Au total, ce sont ainsi plus de 1 500 élèves de primaire qui ont bénéficié de ce dispositif pédagogique. "Nous avons eu des retours extrêmement positifs, et nous avons même décliné le principe de ces visites en organisant une journée Portes ouvertes pour le grand-public", conclut Pascale Hénaff.


 

 

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

17.08.2018
Parce que les femmes et les hommes de RTE sont sa première force, RTE...
09.08.2018
Début juillet, l'hélicoptère Super Puma de notre filiale Airtelis, piloté par les experts du STH, volait au-dessus de la région parisienne.
08.08.2018
RTE a noué un partenariat avec l’association Noé pour transformer progressivement ses sites tertiaires en refuges pour la biodiversité. Illustration...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :