Actualité-
01.06.2018
Construire un transformateur in situ ? Défi relevé !

Une première européenne pour le programme de rénovation du réseau électrique en Haute-Durance. Le transformateur du poste électrique de l’Argentière, assemblé intégralement sur site, est désormais prêt à l’emploi. Son transport par les routes locales étant inenvisageable, il a fallu innover et le nouveau process de construction, jamais testé auparavant, s’est avéré être un franc succès.

Dans le cadre de l’extension du poste de l’Argentière : « l’accès au poste de l’Argentière ne permettait pas de transporter un transformateur 225/63 kV, au gabarit imposant. Le poids de transport maximum étant fixé à 45 tonnes au niveau de certains ponts, il n’était pas non plus possible de transporter le circuit magnétique en sous-ensembles » explique Alain Vannini, chargé de coordination au sein de l’équipe Haute-Durance.

Une technique d’assemblage remarquable

La société portugaise Efacec, a relevé le défi et a su fabriquer ce transformateur entièrement sur site. Il a fallu pour cela travailler pendant quatre mois sous une tente qui devait rester totalement étanche pour exclure les poussières et l’humidité. La fabrication a été achevée mi-décembre. Puis durant le mois d’avril, une campagne de tests est venue confirmer la parfaite intégrité du matériel et son bon fonctionnement. Deux autres transformateurs fabriqués à l’identique sont déjà prévus, l’un pour seconder le premier au poste de l’Argentière et l’autre pour intégrer le nouveau poste de Pralong.

Une qualité similaire à un transformateur sorti d’usine !

 Selon Romain Petit, Pilote d’affaires au CNER chez RTE, « le pari est réussi, la qualité est similaire à celle d’un transformateur fabriqué en usine ! Le transformateur, tout juste mis en loge est ainsi prêt à l’emploi. » Dans le cadre de la rénovation globale du réseau électrique en Haute-Durance, il sera mis en service en juin 2019, une fois les deux autres transformateurs fabriqués.

 

Phase de tests du transformateur 225/63 kV du poste électrique de l’Argentière-avril 2018

​Chiffre clés:

  • 233 t lorsque le transformateur est en état de service, dont 68 t de circuit magnétique
  • 49 t de cuivre, 46 t d’huile et 20 t de chaudronnerie
  • 6500 heures de travail sur le chantier
  • 28 ouvriers présents simultanément au pic du chantier
  • 20 heures de tests

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

17.08.2018
Parce que les femmes et les hommes de RTE sont sa première force, RTE...
09.08.2018
Début juillet, l'hélicoptère Super Puma de notre filiale Airtelis, piloté par les experts du STH, volait au-dessus de la région parisienne.
08.08.2018
RTE a noué un partenariat avec l’association Noé pour transformer progressivement ses sites tertiaires en refuges pour la biodiversité. Illustration...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :