Actualité-
01.08.2014
Déperditions d’énergies ou pertes en ligne: un phénomène naturel

Lors de son transport entre le point de production et le point de livraison, l’électricité connaît des pertes dont le volume dépend de la valeur du courant, de la distance de transport et des caractéristiques du réseau. On parle alors de pertes en ligne. Même si elles sont invisibles, les 

pertes d’électricité sont bien réelles et impossibles à éviter, mais on peut chercher à les réduire. D’où viennent-elles et que pouvons-nous faire pour en limiter le volume? Linda Bali, chargée d’affaires au département exploitation au sein de RTE, nous explique ce phénomène.

 

D’où viennent ces pertes?

Les pertes d’électricité peuvent avoir quatre origines différentes:

  • 78% des pertes proviennent de la déperdition d’énergie qui s’opère dès qu’un courant circule dans le matériau conducteur des liaisons. Le transport de l’électricité fait chauffer le câble et génère des pertes d’énergie. On appelle cette dissipation de chaleur l’effet joule.
  • Les conditions climatiques impactent également le volume des pertes dont 8% sont liées à une décharge électrique entre l’air et le conducteur.
  • Environ 11% des pertes sont liées au passage du courant dans les postes de transformation de niveau de tension.
  • Enfin, le fonctionnement des postes eux-mêmes nécessite la consommation d’une part d’énergie. Cette autoconsommation représente environ 3% du volume concerné.

Comment pouvons-nous éviter ces pertes sur le réseau de transport?

Nous ne pouvons pas éviter ces pertes, mais nous pouvons les réduire. Depuis la loi du 10 février 2000, RTE a l’obligation de veiller à la compensation des pertes d’énergie liées au transport de l’électricité. Ces pertes représentent entre 2% et 3% de l’électricité acheminée. Cela veut donc dire que si le réseau de transport de l’électricité livre 100 MW à un consommateur, il en achemine 103 MW et 3MW sont perdus lors du transport.

D'où l'importance de minimiser le niveau des pertes, afin de réduire l'impact du transport d'électricité sur l'environnement.

 

Quels sont les facteurs influant sur les pertes?

Il y a plusieurs facteurs qui influencent le volume des pertes en ligne. Par exemple:

  • Le volume de pertes dépend de l’intensité transitant sur les installations, et donc de la consommation. Plus la consommation française est élevée et plus les pertes sont importantes.
  • L’optimisation du chemin parcouru par l’électricité a aussi son importance. Emprunter le chemin le plus court entre le point de production et le point de livraison permet de réduire les pertes.
  • Il existe également des marges de manœuvre dans l’exploitation du réseau. En faisant varier légèrement le niveau de tension (volts), nous pouvons diminuer l’effet Joule.
  • Des alternatives technologiques sont identifiées et étudiées. Elles permettent de réduire les pertes par le choix de matériaux moins générateurs de pertes.

Le saviez-vous?

Sur le réseau de transport de l’électricité, les pertes totales ont représenté 10,5 milliards de kWh en 2012. En puissance, cela représente: 1 200 MW en moyenne soit une valeur instantanée comprise entre 600 et 3 000 MW.

 

 

Gestion des cookies