Actualité-
13.10.2015
Des balises avifaunes nouvelle génération dans les Marais de Bruges

Au nord de Bordeaux, dans la Réserve Naturelle Nationale des Marais de Bruges, de nouvelles balises avifaunes viennent d’être installées sur une ligne électrique aérienne. Ces boules rouges et blanches jouent désormais le rôle d’avertisseurs visuels. Elles permettent aux oiseaux de mieux visualiser la ligne et ainsi de limiter les risques de collision avec les lignes électriques.

Co-construire une solution durable pour protéger les oiseaux

L’installation de ce dispositif est le résultat d’une coopération étroite engagée fin 2012, entre RTE et la SEPANSO (Société pour l’Etude, la Protection et l’Aménagement de la Nature dans le Sud-Ouest). « Avec ses 100 000 kilomètres de lignes électriques à haute et très haute tension, RTE a une responsabilité importante dans la protection des oiseaux et de l’environnement. Cette action dans les Marais de Bruges est un bel exemple de notre engagement continu et volontaire pour tenir pleinement ce rôle. », explique Philippe Yerle, en charge du projet chez RTE.

260 hectares où faune et flore sont préservées

« Comme d’autres zones humides de notre région, la Réserve Naturelle des Marais de Bruges est placée sur un des axes migratoires les plus importants d'Europe. Plus de 220 espèces d’oiseaux y sont inventoriées. Certaines sont nicheuses come la cigogne blanche ou le héron cendré, d’autres sont hivernantes comme la sarcelle d'hiver ou le canard souchet, tandis que certaines ne font uniquement qu'une halte migratoire comme la spatule blanche ou le balbuzard pêcheur », explique Denis Cheyrou, conservateur de la réserve.

"L'aspect bicolore des balises ainsi que leurs propriétés de photoluminescence constituent un moyen de prévention plus efficace"

La préservation de ces espèces est l’une des missions de conservation du patrimoine naturel de la réserve et elle est essentielle. RTE souhaitant limiter l’impact des lignes électriques traversant le marais, sur l'avifaune, une collaboration avec la SEPANSO a été engagée. Cette démarche s'inscrit parfaitement dans la mission de conservation de la réserve.

Des spirales aux sphères phosphorescentes

Ces nouvelles balises ont été installées en remplacement des spirales qui avaient été fixées sur la ligne en 2010. Leurs nouvelles caractéristiques leur permettent d’être plus performantes comme l’explique Philippe Yerle : « L’aspect bicolore des balises ainsi que leurs propriétés de photoluminescence constituent un moyen de prévention plus efficace contre les risques de collisions des oiseaux avec les lignes électriques, en particulier à la tombée de la nuit ». Ces balises ont déjà été installées dans des sites naturels des départements des Hautes Pyrénées, du Rhône et de l'Ardèche. A terme, elles devraient permettre de réduire de 65 à 80% le risque de collision.

120 balises installées à vélo !

Selon les zones géographiques, des moyens spectaculaires peuvent être utilisés pour l’installation de ces balises. Sur l’île de la Platière dans le Rhône, c’est un hélicoptère qui avait été missionné. Dans les marais de Bruges, c’est à vélo et avec une nacelle que les lignards ont procédé à la dépose des spirales et installé les 120 nouvelles balises avisphères.

 

ces nouvelles balises avifaunes rouges et blanches jouent le role d'avertisseurs visuels

 

Désormais, ce sont les allers et venues, et les comportements des milliers d’oiseaux qui séjournent et traversent la réserve, qui vont être analysés pour comparer la situation avant et après la pose de ces nouvelles balises. « Cela nous permettra d’évaluer l’efficacité de ces balises en zone humide car c’est la 1ère fois qu’elles sont installées dans ce type de milieu », ajoute Philippe Yerle. Cette étude a été confiée aux experts de la SEPANSO et devrait durer près d’un an.

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation.
Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur.

Gestion des cookies