Actualité-
11.09.2018
Des formations réelles dans un monde virtuel

La R&D de RTE vient de mettre au point une simulation en réalité augmentée d’une intervention de maintenance complexe. Une première qui ouvre d’ébouriffantes perspectives dans bien d’autres domaines.

L’intervention en elle-même ne dira pas grand-chose à grand monde. Elle consiste à remplacer les parafoudres dans des puits de permutation de liaisons souterraines. Hormis les équipes spécialisées Câbles, peu de salariés, même au sein de la Maintenance, sont familiers de ce geste métier relativement complexe à réaliser. Ça tombe bien. C’est exactement pour cela que l’équipe projet d’holo-training s’y est intéressé, en développant un scénario simulant l’opération dans un univers en réalité augmentée peuplé d’hologrammes 3D interactifs.

Un mélange de réalité et d’hologrammes 3D

Hologrammes d'un puit de permutation relié à une chambre de jonction de câbles souterrains, dans les locaux du showroom RTE.

Bon, dit comme ça, c’est sûr, on a du mal à se projeter. « L’idéal, pour comprendre de quoi il s’agit et percevoir tout le potentiel de cette innovation, c’est de l’essayer », estime Benoit Calmet, pilote du domaine Imagerie numérique à la R&D. Autrement dit, de s’équiper des lunettes Microsoft Hololens – la référence en la matière sur le marché – et de se plonger dans l’univers proposé par le scénario : un mélange de réalité (on voit le monde réel à travers les lunettes) et d’éléments virtuels (des hologrammes en 3D) autour desquels on peut tourner, qu’on peut observer par-dessus ou par en dessous, et avec lesquels on peut interagir.

 

Une incroyable puissance pédagogique

Patrick Virlogeux, directeur adjoint du CNER (Centre National d'Expertise du Réseau), testant les lunettes Hololens

"L’intérêt de la simulation est de permettre à des salariés de se familiariser avec l’intervention" , explique Matthieu Cabau, responsable d’études R&D au département Liaisons du CNER. C’est particulièrement utile pour des équipes de maintenance qui ne pratiquent ce geste qu’une fois par an au maximum, ou pour former des jeunes salariés. » Le scénario, très réaliste et complet (il a été mis au point avec Régis Melnotte, le chef de l’équipe Câbles du GMR Est), inclut la préparation de travail, la sélection des équipements dans l’atelier, le choix des EPI, la consignation électrique, le rangement après le chantier, le renseignement du SI… et bien sûr l’intervention dans le puits de permutation. « Du fait de l’immersion complète dans cet univers virtuel, la puissance pédagogique de l’outil est incroyable », poursuit Matthieu Cabau.

1001 applications à inventer
Et elle ne se limite pas à cette intervention, ni même aux seuls salariés de la Maintenance. « On peut tout à fait envisager des applications de partage inter-métiers, voire des présentations de nos activités pour le grand public, et cela dans de très nombreux domaines", reprend Benoit Calmet. Dès lors qu’on dispose de l’outil, on peut imaginer 1001 applications, pour un coût tout à fait raisonnable. » Développée en quelques mois, la simulation est en train d’être présentée au sein du CNER, du département Formation et de la direction Maintenance. En fonction de l’évaluation de son potentiel, d’autres développements pourraient être envisagés à l‘avenir.

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

14.12.2018
Les Femmes et les Hommes de RTE font la force de l’entreprise. A l’heure de la sortie de notre Bilan social 2018, découvrez en quelques chiffres clés...
12.12.2018
Comment gérer au mieux l’explosion du nombre de producteurs d’électricité et la diversification des modes de consommation ? C’est l’objet du projet "...
07.12.2018
Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le compose. 8500 visages à découvrir. Le temps de quelques...