Actualité-
11.08.2014
Entrez dans l’atelier de maintenance des hélicoptères du réseau THT…

Quoi de plus pratique que des hélicoptères pour assurer l’entretien du réseau à haute et très haute tension ? Les spécialistes de RTE les empruntent chaque jour. En coulisses, il y a des professionnels passionnés qui les réparent et en prennent soin.  

Immersion dans l’atelier de maintenance, un lieu singulier où se mêlent chaleur humaine et rigueur technique. Visite guidée avec Serge Curnier, responsable de l’atelier principal de Salon-de-Provence.

 

Au centre d’une zone sécurisée cernée de murs et de barbelés, l’atelier de maintenance de Salon-de-Provence apparaît comme un hangar banal, de 450 m² et de 12 mètres de haut. Devant le hangar, qui peut accueillir jusqu’à trois hélicoptères simultanément, une zone d’atterrissage où stationne un «Écureuil mono-turbine» prêt à décoller à tout instant. Dans le hangar, un palan est suspendu au plafond et on devine au sommet des murs de tôle les rails qui permettent au toit de coulisser pour pouvoir retirer les éléments des machines par en haut.

À Salon-de-Provence, il y a toutes les installations et tous les outils nécessaires à l’entretien des hélicoptères de la flotte de RTE.

Plusieurs pièces entourent le vaste espace de travail. L’une recèle les outillages spécifiques envoyés par les constructeurs pour l’entretien des hélicoptères. 

 

Une autre est uniquement meublée de grandes armoires remplies de toute la documentation nécessaire et indispensable aux mécaniciens: «à l’atelier de maintenance, rien ne s’invente, tout est écrit dans les livres», précise Serge Curnier.

Le saviez-vous ?

Le centre de maintenance de Salon-de-Provence est agréé PART 145. Cette certification européenne, délivrée en France par la DGAC (Direction générale de l’aviation civile), permet d’assurer les opérations de maintenance sur les hélicoptères et de délivrer les autorisations de vol aux appareils et équipements réparés ou révisés.

Ce qui est frappant, c’est la propreté des lieux. Tout est rangé à sa place. Le sol est clair et propre, pour repérer en un coup d’œil la pièce qui viendrait tomber par terre. Les portes du hangar sont ouvertes pour l’instant, mais pour éviter que la poussière ne rentre, quand le vent se lève, on les ferme et on allume un éclairage dédié et puissant. Cette atmosphère aseptisée, et qui peut paraître austère, est contrebalancée par l’enthousiasme et la passion des personnes qui y travaillent.

4 hommes sont affairés à démonter un EC-135 tout nouvellement arrivé dans la flotte de RTE. «C’est sa première visite 400 heures de protocole*», explique Serge, qui supervise les opérations d’un œil attentif. «On va donc faire toutes les opérations de vérification préconisées par le constructeur. En aéronautique, strictement rien ne s’invente, tout est écrit martèle-t-il. Il y a des règles, il y a 

 

des normes, on fait des mesures, on contrôle, on appelle les constructeurs si on a un doute. L’autre jour par exemple, un collègue d’Eurocopter est venu nous voir après qu’on l’ait appelé, parce qu’on n’était pas sûr de la manière d’installer une pièce. On est vraiment épaulé.»

Le rôle de ces techniciens de haut niveau est clair, c’est d’être «transparent». «Tous les jours, 6 hélicoptères survolent le réseau THT pour l’entretenir et personne ne les voit ! précise Serge. Et si tous les jours ces hélicoptères volent c’est que des gens ont travaillé à leur entretien. Nous sommes un moyen au service du réseau et nous gagnons à faire notre boulot le mieux possible. Pour nous, la plus grande reconnaissance, c’est quand un lignard des travaux héliportés sous tension est en mission et qu’il l’accomplit sans problème», confie-t-il.

 

*À propos: visite d’entretien protocolaire définie par le constructeur qui doit avoir lieu toutes les 400 heures de vol sur ce type d’appareil.

 

2 Commentaires

Bonjour j'atteint mes 65 années jamais je n'ai eu la possibilité de visiter un atelier de maintenance pour les hélicoptères .Hélicoptères dont je suis passionné Pouriez vous réparer cette lacune merci d'avance pour votre réponse cordialement un passionné .
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires
Bonjour José, Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à nos activités. Nous faisons parfois des portes ouvertes mais nous n'avons pas de dates fixées pour le moment. Nous vous tiendrons informé lorsque ce sera le cas. Bonne journée, L'équipe du MAG RTE&Vous
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires
Gestion des cookies