Actualité-
15.01.2018
Filet Sécurité Bretagne : trois faits marquants pour un projet exceptionnel

Après six ans d’études et de travaux, l’heure est à l’inauguration de la nouvelle liaison électrique souterraine de 76 km – un record en France pour une liaison souterraine à 225 000 volts ! -  entre Lorient et Saint-Brieuc. Le Filet Sécurité Bretagne marque une étape essentielle de la sécurisation électrique de la région.

Cet axe Nord-Sud permettra de répondre aux besoins spécifiques de la Bretagne : une augmentation de la consommation ces dix dernières années, un déficit de production d’électricité, une situation géographique péninsulaire.
Ce projet permettra en outre de faciliter l’accueil sur le réseau des énergies renouvelables, terrestres et maritimes, et de renforcer l’attractivité du territoire pour les industriels.
Entre prouesses techniques et aventure humaine, retour sur trois points marquants de ce projet d’envergure.

1er Poste Sous Enveloppe Métallique (PSEM) en Bretagne : technique complexe utilisée généralement en milieu urbain qui permet de réduire la surface par 10

1/ La concertation : où l’on a intégré des pratiques innovantes
Le Filet Sécurité Bretagne traverse des terres agricoles sur près de 75% de sa longueur. Très tôt dans le projet, RTE a travaillé en étroite concertation avec les quelque 400 agriculteurs dont l’exploitation était concernée par le projet, puis avec les 130 directement situés sur le tracé de la ligne. "Cette grande anticipation, dès le choix du fuseau de moindre impact* a permis de faire connaître le projet et de recueillir des informations précieuses sur les zones humides, les zones érosives", indique Bertrand Bourdon, responsable de projet. Ce qui a permis d’affiner le tracé de la ligne. La concertation sur le Filet Sécurité Bretagne c’est également 200 rencontres qui ont eu lieu avec les 20 communes concernées pour définir le tracé.

* Bande de passage d’environ 100 à 300 mètres de large

 

2/ La technique : où l’on a franchi de nombreux cours d’eau

Pour dérouler 228 km de câbles sous terre qui font de cette ligne à 225 000 volts la plus longue à ce jour dans l’hexagone, il a fallu traverser plusieurs zones humides mais aussi franchir de nombreux cours d’eau. "La ligne en traverse 56 : 10 en forage dirigé, 13 franchis sans impact, sous ou sur la buse du cours d’eau et 32 franchis en tranchée ouverte", précise Bertrand Bourdon.

 

3/ La question environnementale : où l’on a appris à manipuler les espèces protégées

A côté de l’accompagnement au long cours assuré par un cabinet d’environnement, une pratique novatrice est venue s’ajouter à la gestion environnementale. "Les intervenants ont été formés à la manipulation des espèces locales protégées présentes dans les zones humides". Si d’aventure quelque batracien tombait, la nuit, au fond de la tranchée, les intervenants étaient équipés et prompts à récupérer ces égarés afin de les remettre dans le droit chemin. Soit en toute sécurité, du bon côté de la tranchée !

 

Ce projet renforcera considérablement la sécurité de l’alimentation électrique au nord et au centre de la Bretagne. Autre atout : il favorisera une intégration optimale de l’électricité produite par les énergies renouvelables actuelles et futures dans la région, l’éolien notamment. Avec une mention spéciale pour les énergies marines, en plein essor, incluant notamment les soixante-deux éoliennes du parc en mer de Saint-Brieuc, qui sera mis en service à horizon 2023.

 

 

 

 

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

18.04.2018
Apprendre en travaillant, travailler en apprenant : le format de l’alternance offre de nombreuses perspectives. Découvrez le quotidien de Tanguy...
13.04.2018
Parce que les femmes et les hommes de RTE sont sa première force, RTE...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :