Actualité-
05.02.2020
La numérisation du réseau s’accélère avec Smart Electre

Du poste des Ansereuilles en Hauts-de-France au poste de Lafourguette à Toulouse en passant par Bézon, à Vannes, en Bretagne, la solution de contrôle commande numérique Smart Electre est aujourd’hui utilisée au sein de huit sites. Elle sera généralisée dès 2020 à RTE. Le point avec l’équipe D&I de la région Nord, Mickaël Fievez (chargé de projets), Pauline Trancart (chargée d’études) et Sébastien Gronnier (assistant de contrôle), ainsi que Bernard Faye (expert) du CNER.

Quelles sont les fonctionnalités de la technologie Smart Electre ?

 

Smart Electre est une solution qui permet la numérisation du contrôle commande installée dans les postes de RTE. Ses fonctions sont de protéger, surveiller et commander à distance les ouvrages haute tension. En cas de défaillance des équipements, Smart Electre donne la possibilité aux équipes de détecter une anomalie et d’intervenir par le biais de télé-interventions pour la corriger.

 

Par ailleurs, elle renforce la sécurité informatique des équipements de contrôle commande grâce à des fonctionnalités avancées qui sécurisent les accès et les échanges de données.

 

Smart Electre s’inscrit dans la continuité du système de protection et de supervision des ouvrages de transport d’électricité. Il s’agit d’une technologie de transition, qui pallie l’obsolescence de la solution Electre et offre une numérisation partielle du contrôle commande, en attendant la mise au point et le déploiement d’ici 2023-2025 d’un nouveau système 100 % numérique et interopérable : R#Space.

 

 

Quelles sont les améliorations permises par Smart Electre ?

 

Cette solution facilite la surveillance de l’état de fonctionnement des systèmes et les ajustements des paramétrages ainsi que le dépannage à distance. Avant, si un calculateur était défaillant, on était obligés de se déplacer pour le réparer. Avec la technologie Smart Electre, on peut dorénavant effectuer des opérations de télémaintenance, ce qui représente un vrai gain de temps pour les équipes et un gain économique pour l’entreprise. Les diagnostics peuvent être réalisés à distance facilitant ainsi le travail des salariés. Ils ont la possibilité soit d’intervenir depuis leurs postes de travail, soit d’avoir des informations sur la localisation et l’origine de la panne leur permettant de préparer en amont leur intervention sur place. La sécurité des collaborateurs se trouvent de cette façon renforcée.

 

La numérisation du système de contrôle commande engendre également une diminution de l’utilisation de matières premières, notamment du cuivre utilisé pour les liaisons entre les postes et les équipements de contrôle commande. En effet, la fibre optique est de plus en plus utilisée pour effectuer ces liaisons, ce qui permet aussi de gagner en rapidité et en efficacité.

 

 

Comment se déroule le déploiement de Smart Electre et quelles seront les prochaines étapes ?

 

Six sites pilotes (au Nord, à l’Ouest, au Sud-Ouest et à l’Est) expérimentent la technologie Smart Electre.

 

Au sein de ces sites, les équipes adaptent cette solution aux besoins et à l’environnement de leur territoire. Il s’agit d’une première phase d’expérimentation avant son industrialisation prévue dès 2020 à RTE. Aujourd’hui, Smart Electre est déployée dans deux postes à Marseille : Laure et La Mède.

 

Dans la région Nord, de nombreux acteurs internes sont engagés dans le développement et le déploiement de Smart Electre : la maintenance, dont l’équipe du PMSASI (Pôle Maintenance Spécialisé Automatismes et Systèmes Industriels), le CASTER (Centre d'Administration, de Supervision et de Télémaintenance Régional) et le PDCD (Pôle Dispatching et Configuration des données) ; l’exploitation ; la DSIT ; le service de développement et d’ingénierie ainsi que les achats. Nous travaillons également en étroite collaboration avec le CNER au niveau national.

 

Cette mobilisation à tous les niveaux de l’entreprise est essentielle pour réussir la généralisation de cette technologie au sein des postes de RTE.

 

 

(De gauche à droite) Thibaut de Montlivault, Pauline Trancart, Ludovic Hochedez, Sébastien Gronnier et Michael Fievez ont travaillé au déploiement de Smart Electre au poste des Ansereuilles (près de Lille).

 

 

Focus sur Electre

Déployée industriellement à partir de 2005, la technologie Electre est aujourd’hui utilisée au sein d’environ 950 postes de RTE (sur près de 2750 postes). Ses fonctionnalités sont la conduite, la supervision et la protection  du réseau. Elle permet d’avoir des équipements autocontrôlés, qui émettent des alarmes en cas de défaillance ; d’optimiser le coût d’installation du matériel ainsi que la place disponible dans les postes ; et de faciliter l’accès distant à certaines informations. Electre correspond aux premiers paliers des systèmes de contrôle commande numérique.

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation.
Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur.

Gestion des cookies