Actualité-
23.10.2018
Le biomimétisme, des solutions d’avenir

 

Pour la 3ème année consécutive, RTE est partenaire du salon Biomim’expo à la Cité des Sciences de Paris, le plus grand rassemblement annuel du biomimétisme et des innovations bio-inspirées, parmi lesquelles le biomimétisme marin : un nouvel espace à explorer pour trouver des solutions innovantes pour la transition énergétique et écologique.

 

La nature a beaucoup à nous apprendre, elle recèle des « technologies » les plus performantes au monde et durable par essence. Ne plus la considérer comme une contrainte mais bien comme des opportunités pour répondre aux défis contemporains, c’est là tout le principe du biomimétisme. L’inspiration du vivant est au cœur d’une innovation durable.

« Nous développons une approche systémique qui s’intéresse aux interactions  entre les sphères technologique, sociologique et biologique. Dès la conception, nous visons à rechercher des solutions globales, qui non seulement limite l’impact mais puisse aussi contribuer par exemple au développement d’écosystèmes naturels » souligne Nathalie Devulder, directrice du développement durable de RTE.

Cette approche s’inscrit dans la démarche d’écoconception engagée depuis 2016 à RTE pour toutes nos solutions de demain.

"RTE a un rôle structurant dans la société, son potentiel d’impact est considérable. Son envie de lier biomimétisme et éco-conception est très enthousiasmant pour continuer de travailler ensemble."

Tarik Chekchakdirecteur du Pôle Biomimétisme de l’Institut des Futurs Souhaitables, principal formateur et concepteur de la formation Focus Lab Biomim.

 

​Stand RTE au salon Biomim'expo à la cité des Sciences de Paris

Embarquer nos partenaires industriels et favoriser de nouveaux partenariats

En juin dernier, RTE a co-designé avec  l’Institut des Futurs Souhaitables, le CEEBIOS, le MNHN et l’ENSCI, une Focus-lab de quatre jours, qui a permis par l’interaction entre des compétences très diverses, dans une dynamique d’atelier créatif, de mettre en application les méthodes d’innovation bio-inspirée sur 4 problématiques énergétiques (voir chapitre ci-dessous).

Le travail au sein de cette Lab a permis d’illustrer très concrètement le potentiel du biomimétisme, celui d’une démarche ouverte, multidisciplinaire et l’envie d’avancer ensemble. C’est le point de départ d’une exploration plus détaillée pour structurer un programme de recherche spécifique.

Biomim’expo constitue à ce titre un formidable et enthousiasmant lieu d’inspiration et de rencontres pour avancer dans cette voie.

 

Des espèces inspirantes…

Comment redonner une place acceptable par les parties prenantes à nos postes électriques aériens permettant d’éviter l’utilisation de SF6 des postes en bâtiment ? Comme l’acacia corne de bœuf, miser sur des échanges mutuellement bénéfiques pour les parties en réalisant des postes multi-services. Tel un caméléon qui modifie son apparence de façon dynamique afin de se fondre dans son environnement ou de communiquer une information, un poste esthétique, avec une enveloppe s’adaptant aux paysages et aux saisons, et signalant les variations d’activité du poste.

Comment transformer les câbles et l’environnement immédiat des éoliennes marines en zones favorables à la biodiversité marine, sans que celle-ci ne pose pour autant des problèmes d’altération des performances techniques ou ne nécessite plus de maintenance ? Comme le crabe jardinier, utiliser des structures ou propriétés de surface pour permettre l’accrochage de la biodiversité le long des câbles tout en développant à l’inverse, comme la moule, des propriétés de surface naturellement anti-accrétion de biodiversité sur les zones de maintenance.

Face à la multitude d’acteurs, les nouveaux usages et la révolution numérique, comment organiser le monde énergétique de demain et rendre le réseau plus agile tout en garantissant transition énergétique, transition écologique et solidarité des territoires ? Tels les réseaux et connections du mycellium permettant de partager les sucres produits entre les arbres exposés à la lumière et arbres plus petits, équilibrer les flux d’énergie par le réseau électrique entre les régions. Comme les racines du buisson, ajuster la densité du réseau à la quantité d’électricité.

 

 

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

12.11.2018
Jusqu’au 15 mars 2019, RTE et le Conseil départemental du Puy de Dôme (63) présentent une exposition consacrée à la conciliation du paysage et du...
09.11.2018
Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le compose. 8500 visages à découvrir. Le temps de quelques...
07.11.2018
RTE a publié cette année pour chaque région administrative un cahier : « L’essentiel 2017 ». Ce document illustre la présence de RTE sur chacun de...