Actualité-
08.08.2018
Les Jardins de Noé essaiment sur tout le territoire

RTE a noué un partenariat avec l’association Noé pour transformer progressivement ses sites tertiaires en refuges pour la biodiversité. Illustration à Guyancourt (Yvelines).

Dans l’Ouest parisien, RTE a entrepris une réhabilitation complète du siège de l’une de ses entités opérationnelles, le Groupe Maintenance Réseau Sud-Ouest. Cet ambitieux programme, réalisé en site occupé, comporte un volet spécifique pour convertir le site de Guyancourt en Jardin de Noé. Un choix en phase avec les orientations de la démarche de développement durable de l’entreprise, qui a conclu l’année dernière un partenariat avec cette association spécialisée dans la préservation de la biodiversité.

Dix gestes pour un label

« La labellisation du site nécessite de respecter au moins cinq critères sur les dix gestes que comporte la Charte Jardins de Noé, explique Ariel Assayag, en charge de ce projet à RTE. Nous avons travaillé pour cela avec Mathilde Planchat-Lévèque, qui nous a accompagné tout au long de cette opération (voir Témoignage ci-dessous). » Le programme intègre ainsi la mise en place d’une prairie fleurie, la plantation d’espèces locales, l’entretien naturel des sols, une gestion économe de l’eau et le respect d’une politique Zéro Phyto. Des ruches vont également être installées, et d’autres gestes de la Charte sont à l’étude.

Des salariés impliqués dans le projet

Une séance de sensibilisation des collaborateurs à la gestion écologique du site et à la préservation de la biodiversité, organisée à l’occasion de la dernière Fête de la Nature, a permis de valider un autre critère important de la Charte. Une étape qui a aussi permis d’éveiller l’intérêt des salariés du site et de les transformer en militants actifs du projet. « L’un des atouts de l’approche proposée par les Jardins de Noé est de privilégier des solutions simples, peu coûteuses, nécessitant très peu d’entretien, tout en tenant compte des aspects esthétiques, poursuit Ariel Assayag. Mathilde nous a même aidé à rédiger le cahier des charges et à sélectionner des entreprises susceptibles de mettre en œuvre ce programme. » 

Une démarche structurée en faveur de la biodiversité

Les travaux et les aménagements qui vont être réalisés à Guyancourt ne sont pas un exemple isolé. D’autres sites de RTE sont déjà labellisés Jardins de Noé, à Nantes, Lyon, Lille ou Avignon. Et d’autres sites devraient bientôt s’ajouter à la liste, notamment le nouveau siège de l’entreprise en cours de construction à La Défense. « Nous avons créé avec Noé un Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG) type que les équipes qui mènent des projets immobiliers peuvent aménager en fonction de leurs besoins, précise Aurore Bailly, de la direction du Développement Durable de RTE. L’idée est de vraiment déployer une démarche structurée afin d’améliorer la prise en compte de la biodiversité sur nos sites tertiaires partout en France. »

Liens :

Témoignage

« Les gens de RTE sont partants à 100 % ! »

Mathilde Planchat-Lévèque, chargée de programme Jardins de Noé

« Nous travaillons depuis longtemps avec la direction du Développement Durable de RTE. Notre collaboration, d’abord orientée autour de la création de prairies fleuries dans leurs emprises de lignes, s’est étendue à d’autres domaines. Nos échanges avec leurs équipes sont très positifs, et nous challengent aussi dans notre expertise. A Guyancourt, par exemple, la définition de la palette végétale à partir d’espèces locales nécessitant peu d’entretien m’a permis d’acquérir des connaissances nouvelles qui me serviront à l’avenir. Quels que soient les projets sur lesquels nous travaillons avec eux, le dialogue est très constructif. Dès lors qu’on leur montre qu’il est possible d’agir concrètement en faveur de la biodiversité, sans gros investissements ni efforts incroyables, ils sont partants à 100 % ! »

Liens : www.jardinsdenoe.org

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

14.12.2018
Les Femmes et les Hommes de RTE font la force de l’entreprise. A l’heure de la sortie de notre Bilan social 2018, découvrez en quelques chiffres clés...
12.12.2018
Comment gérer au mieux l’explosion du nombre de producteurs d’électricité et la diversification des modes de consommation ? C’est l’objet du projet "...
07.12.2018
Chaque jour, le réseau vit grâce à la formidable énergie des hommes et des femmes qui le compose. 8500 visages à découvrir. Le temps de quelques...