Actualité-
23.08.2019
Projet INELFE : RTE poursuit son engagement en faveur du développement durable

Cet été, RTE a fêté le deuxième anniversaire de son 190e engagement pris pendant la phase de concertation du projet « Baixas-Santa Llogaia », une interconnexion électrique souterraine entre la France et l’Espagne, dont les travaux ont débuté en 2011 et qui a été mise en service en 2015. Jannick Boulin, qui a piloté la mise en œuvre de ces mesures compensatoires, revient sur l’implication de RTE auprès des acteurs locaux pour préserver la biodiversité de cette région.

Pouvez-vous nous rappeler en quoi consistent ces 190 engagements ?

Jannick Boulin, responsable d’études concertation environnement : Dans le cadre du projet « Baixas-Santa Llogaia », nous nous sommes engagés à prendre des mesures pour compenser les impacts environnementaux liés aux travaux. Nous avons rencontré les différentes parties prenantes du projet (élus, administration, riverains…) sous l’égide du garant de la Commission nationale du débat public dès le début de la concertation en 2009 afin de déterminer les actions à mettre en œuvre.

Le domaine où l’on a pris le plus d’engagements est celui de l’eau. En effet, l’interconnexion souterraine entre la France et l’Espagne traverse plusieurs rivières et a été construite à proximité des Thermes du Boulou. La municipalité avait alors exprimé de fortes inquiétudes quant à la réalisation de ces travaux.

La préservation de la faune et de la flore a également été au cœur de nos préoccupations. La liaison électrique « Baixas-Santa Llogaia » passe par des terres agricoles et près d’une quarantaine d’espèces protégées ont été impactées. RTE a donc décidé d’agir pour préserver l’équilibre de la biodiversité locale.

Par ailleurs, nos équipes ont pris des mesures pour limiter les nuisances sonores lors du creusement du tunnel et ainsi ne pas troubler les riverains, qui avaient par le passé subi le bruit lié à la réalisation de la ligne à grande vitesse par un concessionnaire privé.

Qu’est-ce qui est ressorti du dernier bilan trisannuel sur ces engagements réalisés en décembre 2018 ?

En présence du service de la biodiversité de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), de la chambre d’agriculture, des maires et des écologues, nous avons fait un bilan sur l’évolution des espèces protégées que nous suivons depuis plusieurs années. Il a été positif, puisque ces dernières ont pu se développer normalement.

Avec l’accord de la DREAL, RTE a en outre choisi de réaliser l’entretien de la végétation de manière naturelle en faisant appel à un éleveur de brebis au lieu d’utiliser des engins mécaniques. Nous sommes actuellement en train de finaliser une convention d’une durée de cinq ans pour travailler avec cet éleveur, qui vient de Villelonque-dels-Monts, une commune située à plus d’1h à pied des terrains achetés par RTE dans le cadre des mesures compensatoires. À l’avenir, ce sont des brebis qui vont manger l’herbe et donc entretenir le terrain.

En juin, vous avez fêté le 2e anniversaire du 190e engagement. Pouvez-vous nous parler de cet événement ?

Nous avons fêté la 2e feuille (deuxième année de plantation) de la vigne, plantée à proximité du poste de Baixas. Nous sommes fiers d’être arrivés au bout de ce projet, qui est un engagement fort pour les équipes de RTE.

La construction de la station de conversion à Baixas a nécessité d’enlever près de huit hectares de vignes présentes sur les terrains acquis par l’entreprise. RTE a donc décidé de planter deux hectares de vignes pour contrebalancer l’impact de ses travaux sur la région.

Ce projet de longue haleine s’est concrétisé le 1er décembre 2016 avec la signature d’une convention d’une durée de cinq ans, durant lesquels RTE s’est engagé à prendre en charge la plantation de la vigne et son entretien en partenariat avec la chambre d’agriculture et la cave Dom Brial de Baixas.

Après les phases de préparation des terrains et de négociation pour l’achat de la vigne, la plantation a été réalisée en février 2018. C’est une belle réussite ! La vigne va par ailleurs devenir bio l’année prochaine. Elle devrait commencer à donner du vin dès sa 4e année.

Vous avez participé dès le début à l’élaboration de ces mesures. Quel est votre ressenti par rapport à leur concrétisation ?

Je suis pleinement satisfait de la réalisation de ces engagements. J’ai participé à leur élaboration ainsi qu’à leur mise en œuvre tout au long de la construction de cette interconnexion souterraine et même après les travaux.

Les différentes parties prenantes n’ont jamais remis en cause les démarches entreprises par RTE. De notre côté, nous avons été suffisamment clairs sur nos engagements.

Nous avons réussi à établir un climat de confiance avec les élus, l’administration et les riverains, alors qu’une hostilité était très présente au début du projet « Baixas-Santa Llogaia ». RTE a tenu ses 190 engagements et laisse ainsi une image positive auprès des acteurs locaux.

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation.
Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur.

Gestion des cookies