Actualité-
17.01.2018
Un café avec… Muriel Etienne, préventeur

Parce que les femmes et les hommes de RTE sont sa première force, RTE&Vous le Mag vous propose de partir à leur rencontre. Un savoir-faire, le quotidien d’un métier, une expérience hors du commun, ou toute la richesse d’une personnalité sont à découvrir dans ces quelques lignes. 5 min, un café ? Bonne lecture !

Bio express
Après ses études d’ingénieur, Muriel Etienne démarre chez RTE comme acheteuse à Nancy. Elle s’installe ensuite sur Paris où elle est chargée de la concertation à l’ingénierie régionale puis de management aux achats informatiques. Début 2015, Muriel rejoint la direction des Ressources Humaines de Nanterre pour travailler principalement avec la maintenance : "On m’a proposé ce poste de préventeur avec en parallèle le suivi d’un master sur deux ans sur les facteurs humains et organisationnels du management de la sécurité industrielle."

 

Un mot pour décrire RTE ?
Richesse. C’est une entreprise riche de métiers différents et riche d’individus passionnés par leur activité.

En quoi consiste votre métier chez RTE ?
Le préventeur fait le lien entre la situation réelle vécue par les opérationnels et les experts sécurité, le lien qui permet de confronter les points de vue. Nous jouons le rôle de maillon entre les experts de la règle et les experts du terrain. Les visites de terrain sont un élément important de notre activité, c’est ce qui permet de mieux analyser l’activité de la maintenance et de pouvoir contrôler si les documents prescriptifs sont appliqués et applicables, sur les risques majeurs qui sont électriques, chute de hauteur et ceux liés à la coordination de chantier.

Qui sont ces collègues avec lesquels vous travaillez tous les jours mais sans pour autant les croiser à la machine à café ?
Je travaille beaucoup avec les équipes de direction, directeurs ou adjoints des groupes de maintenance en région, et avec les appuis de sécurité). Et bien entendu les opérationnels et leurs managers sur le terrain.
 

Un mot pour définir votre métier, une qualité indispensable pour l’exercer ?
"Culture de la sécurité" et modestie. Le préventeur c’est celui qui va porter -avec tous les autres- une culture de sécurité quelque peu différente de celle qui existe aujourd’hui.

Qu’est ce qui aura le plus changé dans votre métier dans 10 ans ?
La sécurité sera beaucoup plus ancrée dans les rituels, dans les pratiques, dans les postures de tous les jours.  

Votre plus grande satisfaction au travail ?
Les analyses approfondies d’évènements à forte potentialité de gravité sont toujours très gratifiantes. Quand on arrive à mettre tout le monde autour de la table, que chacun voit qu’il fait partie du puzzle et s’inscrit dans un ensemble plus complexe. Cela permet de déculpabiliser les individus tout en les responsabilisant. C’est un moment assez fort de faire comprendre tout ça.

Quels sont vos principaux défis pros ?
Pour moi, le défi c’est vraiment d’arriver à ce que l’ensemble des salariés soit tourné vers les risques majeurs. Et qu’on arrive à passer moins de temps sur les risques non majeurs. Que les métiers supports soient orientés eux aussi vers l’impact que leur activité peut avoir sur les personnes les plus exposées (mainteneurs et prestataires).

Quel conseil donneriez-vous à une nouvelle recrue ?
Prends plaisir dans ton activité et dans les relations nouées au travail !

Si vous pouviez être quelqu’un d’autre le temps d’une journée ?
Etre professeur auprès d’ados.

 

 

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

18.04.2018
Apprendre en travaillant, travailler en apprenant : le format de l’alternance offre de nombreuses perspectives. Découvrez le quotidien de Tanguy...
13.04.2018
Parce que les femmes et les hommes de RTE sont sa première force, RTE...

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :