Actualité-
12.12.2018
Vers un nouvel écosystème électrique

Comment gérer au mieux l’explosion du nombre de producteurs d’électricité et la diversification des modes de consommation ? C’est l’objet du projet "Nouveaux échanges d’énergie" qui vient d’être lancé par RTE.

 

1. Un foisonnement de nouveaux producteurs décentralisés

La transition énergétique s’accompagne d’une véritable révolution dans l’organisation du système électrique. Exit le schéma d’une production centralisée acheminée jusqu’aux consommateurs via les réseaux de transport et de distribution.

L’apparition de nouvelles capacités de production décentralisées à base d’énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque pour l’essentiel) a créé un nouvel écosystème aux multiples ramifications. Particuliers, exploitants agricoles, collectivités publiques, syndicats communaux et départementaux produisent leur propre électricité, en consomment une partie, et réinjectent le surplus sur le réseau.

«Les règles de marché actuelles autorisent l’autoconsommation et, éventuellement, l’échange d’électricité sur une zone géographique limitée – un bâtiment équipé de panneaux photovoltaïques en toiture qui alimente des bâtiments voisins, par exemple –, explique Gérald Vignal, en charge du projet "Nouveaux échanges d’énergie" à RTE.

Cette autoconsommation collective entre voisins est actuellement le seul dispositif permettant des échanges d’énergie directs entre petits producteurs et consommateurs. »

 

2. Des électrons produits à Nice, consommés à Brest

Le projet "Nouveaux échanges d’énergie" a pour but de mettre en place de nouvelles formes d’échanges d’énergie plus directs entre petits producteurs et consommateurs. Et ce sans limitation liée à la localisation géographique des acteurs impliqués. RTE a d’ailleurs reçu des demandes en ce sens de la part de nombreux acteurs engagés dans la transition énergétique dans les territoires.

Dans l’Ouest, des collectivités locales souhaitent ainsi mutualiser l’électricité produite par certains bâtiments équipés de panneaux photovoltaïques en toiture pour alimenter d’autres établissements. En région PACA, un acteur public aimerait utiliser sa propre production photovoltaïque pour alimenter des bornes de recharge pour véhicules électriques avec de l’électricité « verte ».

Des entreprises multi-sites sont également intéressées par un dispositif leur permettant d’approvisionner en énergie leurs différentes implantations à partir d’une source de production EnR. Cette commercialisation directe peut aussi rendre viable les projets de petits producteurs freinés par des coûts d’accès au marché trop élevés.

« A terme, on peut même imaginer un particulier vivant à Brest consommant l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques installés sur la toiture de sa résidence secondaire à Nice !, poursuit Gérald Vignal. Les cas d’usage sont très nombreux, notamment autour de l’électromobilité, mais les règles de marché actuelles, marquées par leur genèse dans un contexte très centralisé, freinent ces évolutions et méritent donc d’être amendées. »
Géral Vignal en charge du projet "Nouveaux échanges d'énergie" à RTE

3. Des expérimentations grandeur nature jusqu’en 2020

Pour faire évoluer les règles de marché dont il a la charge, RTE a engagé une démarche participative au plus près des différents acteurs des territoires : collectivités publiques, syndicats d’énergie, producteurs EnR, associations, etc. Objectif : décrire précisément les différents cas d’usage possibles puis proposer les nécessaires évolutions des règles de marché, ainsi que des systèmes d’informations concernés, en vue de mettre en œuvre ces nouvelles transactions.

A l’issue de cette phase d’écoute et de co-construction, et une fois les règles dérogatoires approuvées par la Commission de Régulation de l’Energie, des expérimentations en vraie grandeur seront lancées en septembre 2019 dans l’Ouest et en PACA. Et en septembre 2020, un retour d’expérience sera réalisé pour voir s’il est souhaitable de pérenniser et d’étendre cette nouvelle organisation des échanges d’électricité à l’ensemble du territoire national.

« Outre la volonté de poursuivre l’ouverture du marché en plaçant véritablement le consommateur au centre du système électrique, il s’agit également d’un levier essentiel pour réussir la transition énergétique, reprend Gérald Vignal.

Ces nouveaux échanges d’énergie permettront en effet de disposer de nouveaux leviers de flexibilité indispensables pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande avec des productions intermittentes. On voit enfin que ces nouveaux schémas réaffirment le rôle central du réseau de transport pour garantir la solidarité électrique entre les territoires. »

 

 

2 Commentaires

Pourquoi les températures journalières ne sont-elles plus disponibles dans les aperçus mensuels (tableur) alors qu'elles sont très utiles pour comprendre les variations de consommation d'électricité et mettre en valeur l'importance des pointes hivernales. Merci de rétablir ces informations, y compris avec une nouvelle version des aperçus où ces températures journalières étaient absentes. TRANSMETTRE aux responsables concernés. Merci de votre attention.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires
Bonjour, Ces informations sont maintenant disponibles sur la plateforme ODRE : https://opendata.reseaux-energies.fr/pages/accueil/ Cordialement,
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
* champs obligatoires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres actualités

16.07.2019
L'entreprise familiale ETS Puillet est le leader en France de la signalétique de sécurité. Qu'elles soient sur les pylônes ou dans les postes, toutes...
24.06.2019
Du 23 au 27 juin, Jicable’19 réunira en région parisienne 800 spécialistes des câbles électriques isolés venus du monde entier. Une manifestation...