Dossier
avril 2018
Activités héliportées : des missions qui ne manquent pas d’air !
Accéder aux endroits les plus inaccessibles, optimiser les temps d’accès, contribuer à la réduction de la pénibilité de certaines missions : RTE travaille chaque jour aux commandes d’une flotte d’hélicoptères et désormais de drones. Cette expertise unique en son genre dans ce secteur se renforce aujourd’hui grâce au déménagement de la base de Salon de Provence sur l’aéroport d’Avignon. L’inauguration le 6 avril 2018 de cette base totalement dédiée aux activités héliportées est l’occasion de vous faire découvrir les savoir-faire et innovations RTE sous d’autres angles…

1Hélicoptères et drones : une expertise aéronautique au service de la sûreté du système électrique.

L’inauguration de la base d’activités héliportées de RTE à Avignon est l’occasion de démontrer qu’un expert peut en cacher un autre. Depuis plus de 60 ans, RTE utilise en effet des hélicoptères pour ses opérations de surveillance et d’entretien du réseau, de construction et déconstruction de lignes à haute tension. Plus de 260 000 heures de vol aux commandes d’Ecureuils et de Super puma, de drôles de noms pour de drôles d’oiseaux…
Aujourd’hui, RTE s’appuie également sur une flotte de 24 drones dans le cadre de ses opérations héliportées : surveillance, maintenance, mesures et même tirage de câbles… Une expertise en plein développement avec pour objectif une centaine de drones d’ici 2020. Initialement installés à Salon de Provence, les services héliportés de RTE sont désormais implantés directement sur le site de l’aéroport d’Avignon.
Un vrai plus pour la région et les 38 entreprises qui ont participé à ce chantier d’envergure. Un véritable atout pour RTE qui voit l’ensemble de ses savoir-faire en matière de travaux et de surveillance héliportés rassemblés en un même lieu. Maintenance, stockage, développement de nouvelles technologies embarquées : 90 spécialistes renforcent chaque jour l’expertise aéronautique de RTE et la complémentarité des hélicoptères et des drones au service d’une électricité plus sûre, plus économique et plus durable.

2Conversation entre l’homme et «sa» machine.

L’arrivée du drone révolutionne notre approche du métier et ouvre de multiples nouvelles possibilités d’intervention. Mais avant d’entrer dans le feu de l’action, une prise en main s’impose…
Echange entre un télé-pilote et son « co-équipier ».

 

3Aux commandes d’un hélicoptère : le point de vue du pilote !

La France vue du ciel, Frédéric Grandmougin connaît plutôt bien. Ex-pilote des forces spéciales ALAT, pilote d’avion et de voltige, ce quadragénaire originaire de Franche Comté et passionné d’hélicoptère totalise plus de 6000 heures de vol. Aujourd’hui pilote chez RTE, il revient sur son parcours et nous raconte son quotidien au service de tous…

 

Pilote d’hélicoptère chez RTE depuis 2011, pouvez-vous nous évoquer votre parcours ?

L’aviation et moi, c’est une longue histoire. Enfant déjà, je rêvais de devenir pilote. J’étais également fasciné par l’armée. S’engager au service des autres, je trouvais ça impressionnant. C’est donc assez logiquement que je suis devenu pilote militaire en 1996. Au sein du 4° régiment d’hélicoptère des forces spéciales, je suis intervenu dans le cadre de différentes opérations en Afrique, en Afghanistan, dans les Balkans…

Ce nouveau challenge est-il à la hauteur de ce que vous imaginiez ?

Totalement ! C’est une chose de savoir piloter un hélicoptère s’en est une autre de savoir réaliser un levage correctement… Je ne vous cache pas que l’apprentissage est difficile et que j’ai dû plus d’une fois me remettre en question. Ce métier est incroyablement exigeant et nécessite une bonne dose d’humilité.

Pour vous, quels sont les principaux atouts de l’hélicoptère pour RTE…

Pour moi, l’hélicoptère est LA machine magique. Il peut se rendre n’importe où, aucun relief ne lui fait peur. Pas besoin de piste ou de grosses infrastructures avec de gros impacts écologiques... Il est à la fois rapide, précis et éco-responsable !

Pourquoi avoir décidé de rejoindre RTE ?

En tant que pilote militaire, j’avais le sentiment d’être arrivé au bout d’une expérience. J’avais envie d’apprendre de nouvelles techniques, de me confronter à de nouveaux challenges tout en continuant à mettre mon énergie et mon savoir-faire au service du plus grand nombre. RTE, conjuguait ces deux objectifs. J’ai donc présenté ma candidature et j’ai eu la chance d’être retenu.

… Et quelles qualités sont indispensables pour piloter un hélicoptère ?

La première est le sens de l’équipe. Seul, on ne peut absolument rien faire. Mécano, avitailleur, monteur, chargé de travaux : nous avons tous un rôle à jouer. Ensuite, il faut une grande motivation, de l’humilité et beaucoup de sang froid. Notre métier est difficile. Enfin, il faut être capable de dire non, ne pas foncer dans une mission quand on ne la sent pas… Chez nous, on a l’habitude de dire qu’il n’existe pas de bons pilotes, seulement de vieux pilotes...

 

 

4Vu du ciel, des matériels de haute technologie pour des missions à couper le souffle…

Des interventions sur des sites difficilement accessibles par la terre.

     

       

 

Des interventions sur des sites difficilement accessibles par la terre.

     

       

 

Des opérations de levage impressionnantes

     

       

 

Des opérations de levage impressionnantes

     

       

 

Des opérations de levage impressionnantes

 

 

 

Des missions de haute précision

     

       

 

Des missions de haute précision

 

 

 

Des missions de haute précision

     

       

 

Un indispensable travail d’équipe

     

       

 

Un indispensable travail d’équipe
Un indispensable travail d’équipe
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11

0 Commentaires

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité...), il n’engage que leur auteur. Lire la charte des commentaires.

* champs obligatoires
CAPTCHA
Cette question permet de tester si vous êtes bien un être humain, réduisant ainsi les risques de spamming.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Découvrir d'autres dossiers

dossier
Janvier et février 2018 ont battu plus d’un record en termes de météo ! Des aléas climatiques qui ont fait peser de lourdes contraintes sur le réseau électrique et qui ont également permis de mettre en lumière toute l’efficacité et l’implication de RTE pour limiter les répercutions auprès des clients sur l’ensemble du territoire. Retour en cinq questions sur un début d’année pas comme les autres…
dossier
Dans un environnement en pleine mutation, RTE se réinvente pour préparer l’avenir. Le changement, un défi à relever qui implique de nouvelles méthodes de travail, entre créativité, co-construction des projets et innovation… Tour d’horizon.
dossier
Parce qu’il faut disposer en permanence des bonnes compétences, au bon moment, au bon endroit, la formation est un levier essentiel pour accompagner la mutation de notre système électrique. L’équipe formation des ressources humaines de RTE est à pied d’œuvre pour anticiper les besoins en compétences de demain. Immersion.

Abonnez-vous à la newsletter du Mag :